Régions Centre : BOUIRA
Sit-in des travailleurs devant le siège de l’UGTA


Après plusieurs démarches en vue d’obtenir le fameux PV d’installation pour la création d’une section syndicale UGTA des travailleurs Eriad, adhérents à la Cnac, ont observé dimanche matin un sit-in devant le siège de l’UGTA à Bouira. Selon les représentants de ces travailleurs, rencontrés sur place, “l’entrave est caractérisée puisque par cinq fois, le secrétaire général de wilaya qui devait installer officiellement cette section syndicale, nous répondait à chaque fois que les imprimés d’installation sont inexistants et qu’il fallait revenir une autre fois”.
Or, le secret de cette “esquive”, selon ces représentants, réside ailleurs. D’après eux, l’actuel secrétaire général de wilaya UGTA est lui-même un travailleur de l’unité Eriad d’Aïn- Bessem. Et à propos de cette unité, les travailleurs avaient exigé récemment un audit et se sont opposés “à la cession du terrain nu, des dix logements d’astreinte, du CMS et de la coopérative au profit des seuls occupants actuels dont quelques-uns n’ont que quelques années de travail au sein de l’unité pour mériter un tel avantage”. Ainsi, l’entrave faite à la création de la section syndicale des travailleurs licenciés de l’Eriad d’Aïn-Bessem et de Bouira aurait un lieu direct avec l’audit réclamé par ces travailleurs. Aussi, ce dimanche et après que le responsable chargé de l’organique ait fait savoir que le secrétaire général est en mission à Alger, les présents et à leur tête le bureau provisoire constitué de cinq membres, tel qu’exigé par le secrétaire général de wilaya lors de la première réunion avec les travailleurs, ont-il décidé de saisir par correspondance le secrétaire de la centrale syndicale, en l’occurrence Madjid Sidi-Saïd, afin qu’il intervienne pour mettre fin à ce problème.
Y. Y.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable