Actualités : COOPERATION ALGERO- PORTUGAISE
Venue prochaine du chef du gouvernement portugais


Le chef du gouvernement portugais se rendra prochainement en Algérie. C’est ce qu’a indiqué le ministre des Ressources en eau, Abdelmalek Sellal, hier, à la résidence El Mithaq, en marge de la quatrième session de la commission mixte algéro-portugaise sous sa présidence et celle de Manuel Pinho, ministre portugais de l’Economie et de l’Innovation. Il a précisé que cette commission prépare la visite du chef du gouvernement en Algérie.
«La date de sa venue n’est pas encore arrêtée mais elle devrait intervenir au cours du troisième trimestre de cette année», a affirmé le ministre des Ressources en eau. Les relations algéro-portugaises s’intensifient. Aussi, il s’agit, pour le ministre algérien, avant tout de «faire le point sur les accords qui ont été signés et déblayer d’autres secteurs de développement». Tout en précisant que le Portugal est un client important pour les produits énergétiques, notamment en gaz, Sellal a relevé que les autorités algériennes doivent ouvrir le marché aux entreprises portugaises. Il a affirmé dans ce sens : «Elles commencent à être là et nous envisageons de développer davantage les relations économiques sur le plan du partenariat et améliorer la coopération dans d’autres secteurs tels que le tourisme, les travaux publics, la pêche, l’environnement.» Aussi, a-t-il annoncé, la venue prochaine du ministre portugais de l’Environnement. Privilégier les relations économiques avec le Portugal devient, ainsi, une priorité. Dans le secteur de l’hydraulique, trois entreprises portugaises ont déjà conquis des marchés. L’une d’entre elles est partie prenante de la réalisation du barrage de Siaba à Jijel. Une autre grande entreprise est sur la construction d’une conduite dans le projet Mostaganem-Arzew-Oran. Quant à la troisième, elle est à pied d’œuvre pour le transfert de l’oued El Harrach vers le nouveau barrage de Douéra. En outre, des entreprises portugaises, a relevé Sellal, ont soumissionné pour la réalisation des tronçons de l’autoroute Est-Ouest et d’autres ont décroché le contrat de réalisation d’un port. «Il y a donc de plus en plus d’entreprises portugaises et c’est une bonne chose pour les deux parties», a souligné le ministre des Ressources en eau. Lors de cette 4e session, les deux parties ont passé en revue les différentes actions de coopération et examiné les voies et moyens de les renforcer tant sur le plan qualitatif que quantitatif. A ce titre, plusieurs segments de coopération ont été identifiés, notamment dans les domaines du bâtiment et des travaux publics, de l'industrie, de l'environnement, des technologies de l'information, du transport, du tourisme et de l'énergie. En plus de ces volets de coopération, l'Algérie et le Portugal ont abordé les aspects liés à la formation et au perfectionnement des personnels et au transfert de la technologie. Dans cette perspective, plusieurs projets de partenariat sont en cours de discussion entre les parties concernées des deux pays.
Meriem Ouyahia

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable