Actualités : MISE EN OEUVRE DU PROGRAMME SECTORIEL DE LA PME
Mustapha Benbada relève des insuffisances


Un Conseil de gouvernement sera consacré aujourd’hui au foncier économique, selon le ministre de la Petite et Moyenne entreprise et de l’Artisanat, Mustapha Benbada. Le ministre de la PME qui a présidé, hier à la Cité centrale Sider - Hydra à Alger, une réunion d’évaluation de l’action de ses 48 directeurs de wilaya, a indiqué, à ce propos, que le problème ne se pose pas en termes de disponibilité mais plutôt en termes d’accessibilité au foncier.
Cela étant, Mustapha Benbada a certes relevé, avec satisfaction, que l’activité des PMEs a crû de 6,30% au cours du premier trimestre 2006 et que l’activité artisanale a enregistré l’inscription de 6 586 nouveaux artisans, la radiation de 1135 autres et une croissance de 16% de l’emploi dans ce secteur. Néanmoins, le ministre de la PME n’a pas manqué de déplorer certaines insuffisances dans l’action de ses subordonnés locaux et des retards dans la mise en place du programme sectoriel au niveau local. Ainsi en est-il de la réalisation des centres de facilitation et d’appui aux PME qui traîne encore au niveau national, avec des études incomplètes ou non lancées et cela même si certaines assiettes de terrain sont acquises au niveau de quelques wilayas. A ce propos, un décret exécutif relatif à la généralisation des centres de facilitation sera prochainement signé, outre l’achèvement du processus de cession du patrimoine auprès des Sociétés de gestion des participations de l’Etat. Comme il a été question de 18 projets de Maisons de l’artisanat qui ont bénéficié d’assiettes foncières et qui restent encore au stade d’étude, avec trois musées qui ont pu obtenir des terrains, au-delà des contraintes bureaucratiques qui freinent certains projets. Ceci en considérant que ces derniers doivent prendre en compte les spécificités de leurs lieux de localisation, ce qui est loin d’être le cas au niveau de l’ensemble des wilayas concernées. Cela outre les retards et insuffisances que Mustapha Benbada a évoqués, notamment en matière de mise en œuvre des orientations ministérielles, d’encadrement et de formation, de sensibilisation et de concrétisation du programme Meda. Un constat relativement négatif qui a amené le ministre de tutelle à appeler ses directeurs de wilaya et ses services centraux et locaux à œuvrer de manière efficiente en vue de combler ces lacunes, à accélérer le rythme de réalisation des projets sectoriels et à impulser une action de concertation et de coordination tous azimuts.
C. B.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable