Actualités : CONTRÔLE DE LA QUALITE DES PRODUITS ALIMENTAIRES
42 000 infractions et 3 450 locaux fermés en 2005


«Sur 340 000 interventions effectuées durant l’année écoulée par les agents des services de contrôle de la qualité des produits alimentaires, il a été constaté 42 000 infractions ayant conduit à la fermeture de 3450 locaux».
C’est ce qu’a indiqué Ouali Yahiaoui, directeur général au ministère du Commerce, lors d’une journée d’étude et d’information sur la qualité des boissons gazeuses et des jus organisée hier à l’hôtel El-Aurassi par la Direction du commerce de la wilaya d’Alger. Cela représente une augmentation de près de 17% par rapport à 2004. Cette tendance à la hausse des cas d’infractions est visiblement maintenue puisque au premier trimestre de l’année en cours, 8 708 infractions ont été enregistrées sur 77 576 interventions dans le cadres du contrôle de la qualité, soit 11% de plus que l’année écoulée. Même si pour les boissons, les règles d’hygiène sont «plus ou moins» respectées lors de la production, il n’en est pas le cas néanmoins lors de la distribution et la vente. Un état de fait que confirme le directeur du commerce de la wilaya d’Alger, Youcef Lamari. Selon ce dernier «durant les deux dernières années, une dizaine d’unités de limonade ont été fermées pour manque d’hygiène». En matière de contrôle, 200 interventions ont été effectuées dans le secteur des boissons au niveau de la capitale qui compte à elle seule environ 70 opérateurs en boissons gazeuses. 80 infractions pour non-respect des règles d’hygiène ont été également enregistrées. Avec l’arrivée des grandes chaleurs, la vigilance est de mise quant à la qualité des produits alimentaires exposés à la vente aux consommateurs. D’où la nécessité de mettre en place un dispositif juridique et réglementaire strict en matière entre autres de délivrance de licence de production, de commercialisation des produits alimentaires et d’étiquetage. Il est aussi important de multiplier les contrôles inopinés et durcir les sanctions contre les contrevenants. D’autant plus que les dernières statistiques sur le secteur des boissons (gazeuses, eaux minérales, jus notamment) démontrent l’importance de ce marché. En effet, concernant l’eau minérale, l’Algérie est le plus important marché en Afrique du Nord avec des capacités de production de 4,5 milliards de litres. La consommation annuelle dépasse les 550 millions de litres sur une production estimée à plus d’un milliard de litres. S’agissant du marché des boissons, l’Algérie produit annuellement 700 millions de litres de boissons gazeuses, 100 000 litres de jus et 40 000 litres de boissons plates. Le chiffre d’affaires du secteur des boissons avoisine les 35 milliards de dinars et pas moins de 1 400 unités sont versées dans ce domaine qui emploie 14 000 personnes.
Lotfi Mérad

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable