Régions Ouest : ORAN
Le MDS célèbre le 5e anniversaire de la marche pour la dignité


Cinq ans après la marche dite pour la dignité, pour dire non à la hogra et à la répression, une marche à laquelle avait appelé la coordination démocratique d’Oran, sera organisée aujourd’hui.

Amel B. Oran (Le Soir) - Le MDS rappelle que c’est durant la même journée, un certain 14 juin 2001, qu’avait eu lieu la marche des aarch qui fut violemment réprimée à Alger. Le bureau du MDS à Oran a tenu à faire rappeler que ces répressions étaient une réponse à l’exigence de ces “marcheurs” à la reconnaissance effective de toutes les composantes de l’algérianité. Le MDS déplore le fait que même si cinq ans après, “le pays s’est enrichi, la corruption et la prédation y font rage plus que jamais, tandis que la majorité de sa population est appauvrie, le terrorisme islamiste a été vaincu par la résistance de la société et les terroristes capturés ou s’étant rendus sont condamnés à une “retraite dorée” et à un surcroît de protection dans leur “réinsertion dans la société”. Tandis que, peut-on lire dans le communiqué adressé à notre rédaction “la répression se durcit à l’encontre des citoyens en lutte et de la presse. L’état d’urgence ne semble s’appliquer que contre les forces citoyennes et démocratiques. Entre-temps, l’islamisme est déclaré vaincu tandis qu’un de ses éminents représentants vient d’être coopté à la tête du gouvernement”. Le MDS relève néanmoins la poursuite de la résistance citoyenne malgré, dit-il, ce contexte apparemment “défavorable”. Il cite en exemple les récentes luttes des enseignants du secondaire et du supérieur, des luttes sociales locales “qualifiées injustement “d’émeutes”, des grèves des dockers de divers ports, de la grandiose marche des 15 000 salariés de la zone industrielle de Rouiba, des luttes des vétérinaires... Des écrits courageux de nombreux journalistes, etc.” Ce constat amène le parti du MDS à suivre l’appel de la société “à garder la tête haute devant l’adversité tel que nous le démontre Mohamed Benchicou, qui, sauf nouveau “coup fourré” devait être libéré ce 14 juin 2006”. Dans un souci de poursuivre un débat approfondi pour de véritables alternatives démocratiques de sortie de crise, la fédération d’Oran du MDS, organise ce jeudi 15 juin en son siège une rencontre-débat afin de commémorer la marche pour la dignité du 14 juin 2001.
A. B.

CELEBRATION DE LA JOURNEE DE L'ENFANT AFRICAIN
Faire connaître ses droits est un devoir

A l’occasion de la Journée de l’enfant africain, célébrée chaque année le 16 juin, la cinémathèque d’Oran en collaboration avec l’association culturelle “Ciné club Hiward Lakoum” organise du 14 au 16 juin 2006 trois journées sur le cinéma, et le dessin animé pour enfants. Durant ces journées, adultes mais aussi et surtout les enfants auront l’occasion de prendre connaissance sur les droits de l’enfant. A cet effet, seront organisées des expositions de tableaux et d’affiches ainsi que la projection de diapos sur le même thème, enrichis par des courts-métrages, des documentaires et des fictions. L’animation de ces journées sera assurée par les responsables de l’association “Hiward Lakoum”. Le hall de la cinémathèque servira de lieu pour les visions (petit écran) vidéo et autres. “Les Daltons”, un film de divertissement forma 35 mm scope sera diffusé en cette occasion dans la salle de répertoire. Le coup d’envoi sera donné ce mercredi 14 juin 2006 avec une exposition soutenue par l’Unicef. A. B.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable