Spécial Coupe du Monde 2006 : ITALIE
Totti opérationnel face aux Etats-Unis


Le milieu offensif Francesco Totti, sorti à la 56e minute lors du premier match de l'équipe d'Italie de football face au Ghana lundi (2-0), sera opérationnel pour la deuxième rencontre contre les Etats-Unis samedi, selon le médecin de la Squadra Azzurra. "Totti a un bleu sur le genou gauche, mais il a passé un scanner et il n'y a aucun problème," a affirmé le docteur Enrico Castellacci hier.

Blessé le 14 février en Championnat d'Italie avec l'AS Rome suite à un tacle par derrière de Richard Vanigli d'Empoli, il avait repris la compétition en mai. L'arrière latéral Gianluca Zambrotta a lui aussi été déclaré bon pour le service par le médecin, ayant récupéré d'une blessure à la cuisse gauche. En ce qui concerne Gennaro Gattuso, Castellacci a précisé que le milieu de terrain était sur la bonne voie, et qu'il pourrait lui aussi faire son retour face aux Américains.

Lippi dans l’histoire
L'Italie est invaincue depuis 19 matches officiels. Lippi entre dans l'histoire de la Squadra Azzurra après le 2-0 infligé au Ghana en entame du tournoi mondial. Son bilan se compose de 11 victoires et 8 matches nuls, la dernière défaite remontant au 9 octobre 2004 (0-1 en Slovénie). C'est, depuis 1910, la deuxième plus longue série d'invincibilité de la sélection transalpine, qui n'a fait mieux que sur la période novembre 1935 - juillet 1939 sous la houlette de Vittorio Pozzo. Les Italiens avaient alors enchaîné 30 matches sans défaite, dont 24 succès et 6 nuls, Coupe du Monde de la FIFA France 1938 et JO de 1936 inclus.

 

MEXIQUE
Un sorcier au service de la sélection

Le grand sorcier de Mexico se livre deux fois par jour à un rituel, invoquant la "Santa muerte", pour protéger et porter chance à la sélection du Mexique qui participe à la Coupe du monde de football en Allemagne. Devant l'image d'un squelette en plastique vêtu du maillot vert de la sélection aztèque et tenant un ballon dans les mains, Antonio Vazquez, allume sept bougies (un chiffre-clé de la mythologie maya), un cigare, des bâtons d'encens et prononce des oraisons. Le rite a deux fonctions, explique-t-il, "protéger l'équipe d'agressions magiques, des sortilèges et de créer une ambiance positive, pour qu'ils soient unis". Le sorcier craint particulièrement le match contre l'Angola, un pays où se pratique une sorcellerie "plus cérémoniale" et plus "intimidante", selon lui. Son travail ne contribuera pas à ce que le Mexique "joue un bon football, mais à la bonne humeur (du groupe)". Une réunion de sorciers est prévue aujourd’hui à Mexico.





Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2006/06/14/article.php?sid=39750&cid=29