Actualités : IL SE FAISAIT PASSER POUR UN CONSEILLER DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
Un responsable du parti RCN sous les verrous pour escroquerie


Les gendarmes de la section des recherches de la wilaya de Boumerdès ont élucidé une affaire liée au délit d’escroquerie impliquant un homme qui se disait membre du staff d’un parti politique. En effet, un cadre dirigeant du parti politique non agréé, le Rassemblement pour la concorde nationale RCN un certain B. Salim, résidant dans la commune de Bordj- Ménaïel se faisait passer pour un conseiller à la présidence de la République pour soutier de l’argent à plusieurs victimes.
A l’une d’elles, il avait promis de procurer un visa de voyage vers l’Europe contre la somme de 22 millions de centimes. Pour renforcer son influence sur la seconde victime, il avait présenté un complice comme étant son ami qui faisait fonction de lieutenant du DRS (ex-sécurité militaire). Les deux comparses avaient garanti l’obtention de prêt bancaire. Ils lui avaient soutiré la somme de 16 millions de centimes. La troisième victime a été soulagée de 19 millions 500 mille centimes. Son appétit s’étant renforcé en voracité, notre “homme politique”, avait approché le frère de la première victime pour une autre tentative d’escroquerie. Ce dernier s’étant aperçu des intentions malveillantes du responsable du RCN a convaincu son frère de déposer plainte. Par la suite les gendarmes ont pris le relais pour enquêter et procéder à l’arrestation de l’escroc et de son complice. A l’issue de l’audition devant le juge d’instruction du tribunal de Bordj-Ménaïel, celui-ci les a écroués à la maison d’arrêt d’El-Harrach pour usurpation de fonction et escroquerie.
Abachi L.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable