Actualités : RENCONTRE DE LA CICB A SIDI-AICH
“La plate-forme d’El-Kseur comme priorité pour le règlement de la crise”


L’examen de la situation politique générale du pays et les perspectives du mouvement citoyen ont constitué l’essentiel des travaux de la réunion ayant regroupé ce vendredi à Sidi-Aïch les animateurs de l’intercommunale de Béjaïa.
Réagissant à la “démission” d’Ahmed Ouyahia et son remplacement par Abdelaziz Belkhadem à la tête du gouvernement, les animateurs de la structure du mouvement citoyen de Béjaïa notent dans la déclaration sanctionnant les travaux de leur conclave ordinaire que “l’effervescence et l’agitation politico-médiatique dans le sérail n’offrent certainement pas une lisibilité à même de permettre des lectures fiables des développements qui interviennent sur la scène politique nationale mais renseignent à l’évidence sur une course effrénée pour le contrôle des rênes dans la perspective des futures échéances électorales”. Pour les mêmes animateurs, “aucune perspective prometteuse ne saurait être dégagée pour le pays si la démarche et l’option politique n’intègrent pas comme priorité l’accélération du processus de mise en œuvre de la plate-forme d’El-Kseur”, soutiennent-ils encore dans leur document. La CICB a également dénoncé “les lenteurs et les contraintes” sur lesquelles butent la prise en charge médicale des blessés et le traitement des dossiers des victimes et des blessés du Printemps noir. Ce qui renseigne, selon les rédacteurs du document, sur “le comportement bureaucratique d’une administration prompte à trouver des subterfuges de blocage au lieu de faciliter la mise en œuvre de la plate-forme d’El-Kseur”. Par ailleurs, à l’issue des travaux de leur rencontre, les délégués ont mis sur pied un groupe de travail pour “suivre de près” l’évolution de la situation, engager une concertation et faire des propositions aux instances de la structure des arouch quant “aux perspectives dans lesquelles il s’agit de projeter le mouvement”. Aussi, la CICB a appelé l’ensemble des citoyens à commémorer par “une mobilisation soutenue” le 8e anniversaire de l’assassinat du Rebelle Matoub Lounès.
A. K.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable