Actualités : DEUXIEME SESSION DE L'EXAMEN DE 6e
Des sujets abordables et un bon taux de réussite attendu


Les résultats satisfaisants des examens de fin d’année scolaire 2005/2006 des épreuves d’entrée en 1re année moyenne (6e) et du BEF ont été à la hauteur des efforts et de la prise de conscience de tout un chacun. Chez les enseignants et les parents, pour avoir amélioré le taux de réussite nettement supérieur aux résultats des années précédentes.
Les sujets donnés aux élèves, hier, à l’occasion de la deuxième session de cet examen d’entrée en première année moyenne, ont été abordables selon les enseignants et les candidats. Le ministère de l’Education nationale s’attend d’ailleurs à un bon taux de réussite afin de permettre aux élèves qui ont raté la première session de se racheter. Si au BEF le taux de réussite national, plus de 60%, est le meilleur taux jamais atteint depuis l’indépendance, celui, en revanche, de l’examen de la sixième dont le département de Benbouzid espère atteindre les 90% d’ici quelques années et ce, dans le cadre de la réforme du système éducatif, peut atteindre avec cette deuxième session un taux plutôt appréciable. Par ailleurs, la session de l’examen 2006 d’accès au collège sous la dénomination du BEF sera la dernière, puisque la prochaine édition soit 2007 se déroulera sous la nouvelle forme de la réforme du système éducatif. Un système, selon des spécialistes, qui commence déjà à donner ses fruits et ce, en attendant la fin de ce projet initié par le président de la République. De son côté, nous apprenons, selon des indiscrétions, que les candidats ayant une bonne moyenne annuelle et que, lors de l’examen du BEF, ces derniers n’ont pu avoir qu’entre 9.50 et 9.99 peuvent être acceptés et ce, en fonction des places disponibles au niveau des collèges. C’est en conseil de classes qu’on doit traiter ce sujet, indique-t-on. En somme, l’information faisant état d’accorder des places en plus au niveau des lycées pour les candidats ayant décroché une moyenne générale de 10/10 durant l’année sans prendre en compte la note du BEF, ne semble pas faire l’unanimité chez les spécialistes. Par contre, les associations de parents d’élèves s’attellent à faire des propositions au département de Benbouzid pour prendre ces jeunes collégiens qui ont pu réaliser d’excellentes moyennes durant l’année, mais qui n’ont pas été chanceux lors de l’examen du brevet. A noter que la majorité de ces derniers a décroché une moyenne de 11/20 et plus. Espérons, que le ministre de l’Education nationale trouve une issue favorable à ces enfants qui sont appelés à la vie active dès l’âge de 16 ans, pour qu’ils puissent renouer avec l’enseignement au sein du secondaire.
M. D.
mohadjadi@hotmail.com

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable