Samedi 29 Juillet 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
TR>
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Panorama
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Culture
A lire
“ALGERIRES” OU LE SOUVENIR DES JOURS HEUREUX DE HABIB AMAR
C’était les années 1960, 1970. Puis…?

Lorsqu’un beau jour, l’enfant terrible de l’avenue Raynal décidera ainsi sur un coup de tête, sans doute, de quitter son si beau pays l’Algérie, personne n’allait se douter alors que la déchirure allait s’avérer si béante… Habib Amar, l’intrépide et insouciant jeune Algérien, avide sûrement de mirages au pays des plus belles bénédictions, n’allait alors point se douter un instant de ce qui lui arrivera un beau jour, lorsque les années passeront et que les lieux avec le sol natal se raffermiront d’euxmêmes avec cette pointe de nostalgie dont seuls ont le secret l’âge et le remords d’avoir déserté un coin, une famille et des amis bien à soi. Suite...


KOLEA
L’association El-Bachtarzia fête son 14e anniversaire

C’est à travers des soirées artistiques andalouses qui ont pris fin aujourd’hui que l’association El- Bachtarzia de Koléa a fêté son 14e anniversaire. Pas moins de huit associations musicales et trois chanteurs que sont Yacine Bouzama, Hamidou et Nasredine Harchi se sont produits et continueront à se produire lors de cette célébration qui se terminera ce soir. Suite...


OUM-EL-BOUAGHI
Remarquable ouverture du Festival 2006 de Aïssa Djermouni

S'étalant du 24 ou 27 juillet 2006, le Premier festival de Aïssa Djermouni a été inauguré en présence de la ministre de la Culture , Mme Khalida Toumi, à Oum El- Boughi-ville. Ce festival, attendu depuis longtemps, a été évidemment bien accueilli par la population locale qui a toujours considéré le fameux chantre de la chanson chaouie, comme le principal pilier du patrimoine artistique et culturel de la vaste région des Aurès. Suite...


13 SEPTEMBRE : SORTIE INTERNATIONALE DE “BARAKAT !” DE DJAMILA SAHRAOUI
Prix du meilleur film africain au 16e Festival du cinéma d’Afrique
Séquence sur la tragédie nationale

Difficile, voire impossible, deuil que celui qu’effectuent les artistes algériens ayant vécu la décennie d’horreur et de sang. De cette période, combien cruciale, on en a parlé et on en parle encore. Que ce soit en littérature, peinture comme au théâtre et au cinéma, les séquelles demeurent toujours visibles. La dernière œuvre réalisée sur ce qu’on qualifie désormais de “tragédie nationale” est le film Barakat ! de Djamila Sahraoui. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site