Régions : UNIVERSITE DE JIJEL
Plus de 4 300 nouveaux étudiants attendus


Selon le recteur de l’université de Jijel “l’on s’achemine vers une rentrée universitaire 2006/2007 des plus normales”. La réception en octobre prochain au niveau du pôle universitaire de Tassoust de deux cités universitaires (filles et garçons) d’une capacité chacune de 1 000 lits, de deux restaurants de 400 places, d’une faculté de 4 000 places pédagogiques, comprenant six amphis, 52 salles de cours, une bibliothèque et un bloc administratif, sont autant d’éléments qui plaident en faveur d’une rentrée universitaire des plus sereines à Jijel, et ce, loin des déficits en places pédagogiques et d’hébergement des années écoulées qui empoisonnent la vie des étudiants.
Toujours en matière d’infrastructures, M. Zenir, annonce, dans un communiqué rendu public, la réception sur l’ancien campus d’un bloc de recherche pour les 11 laboratoires agréés de l’établissement, d’un laboratoire de langue équipé d’une salle de conférences et d’une salle multimédia et bien d’autres équipements. Concernant la rentrée universitaire, elle est fixée pour les nouveaux étudiants, au nombre de 4 305 dont 3 120 filles, ayant confirmé leurs inscriptions, au 1er octobre 2006. Le samedi 7 octobre est la date fixée pour les anciens étudiants pour rejoindre l’université. Notons enfin qu’un total de 14 000 étudiants est attendu cette année à l’université de Jijel. F. M.

Six noyades depuis le début de la saison estivale
Les éléments de Protection civile ont opéré depuis le 1er juin et jusqu’au 7 août 2006, 2 148 interventions dans les 22 plages autorisées à la baignade dans la wilaya de Jijel. Six victimes sont à déplorer durant la même période, dont trois sur une plage non surveillée, jouxtant le port de pêche de Sidi-Amor. Le bilan de la Protection civile fait état de la disparition, il y a une semaine, d’une personne au niveau de la plage de Tassoust, à quelques encablures du chef-lieu de wilaya. Depuis, un dispositif a été mis en place à la recherche du corps de la victime. Par ailleurs, sur les 1 369 personnes secourues, 251 d’entre elles ont été évacuées vers des centres hospitaliers pour recevoir les soins nécessaires, alors que 457 autres ont reçu des soins sur place, indique une source de la Protection civile. Côté affluence des vacanciers, c’est la disette, avec une fréquentation moyenne des plages de la côte du Saphir estimée à 3,7 millions estivants. Un chiffre qui reste faible par rapport à celui enregistré durant la même période l’année dernière. F. M.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable