Culture : JIJEL / LES LAMPIONS S’ETEIGNENT SUR “LAYALI EL CORNICHE”
El-Kobbi, tel un maestro


Les amateurs de sonorités chaâbi ont été au rendez-vous, jeudi soir, sur l’esplanade du front-de-mer Beaumarchais, avec une grande pointure de ce style de musique, en l’occurrence Abderrahmane El-Kobbi.
La foule qui a déferlé pour cette ultime soirée de “Layali el corniche” version 2006, organisée par la Direction de la culture de Jijel, l’association culturelle El Wafaâ, en partenariat avec CH Visuel Orbite, n’a pas été déçue et a même été “agréablement servie”, de l’avis de plusieurs amateurs de chaâbi. A vrai dire, c’était “une véritable kaâda maâ cheikh” dit-on. Ce déferlement dénote, si besoin est, que le chaâbi qui a de tout temps “régné en maître” parmi les Jijeliens se porte bien, note-t-on à la fin du spectacle. Sur une scène spacieuse et bien éclairée, El-Kobbi déroula son répertoire durant 2 heures 33 mn. Il fera étalage, durant ce moment privilégié, de son talent en entamant avec une toucha ghrib suivie de naserrafate et de qcidate en interprétant tour à tour Tadj el walaâte (poète Abdelaziz El-Moghrabi), Ya chemaâ (poète Mohamed Benzeghir), Ya dif Ellah, Habia (poète Driss El-Aâlami), Ana el kaoui et El baz, allant ainsi jusqu’à envelopper l’esprit de son auditoire composé de familles et de nombreux mélomanes de chaâbi. Ce maître de la chanson chaâbi n’oubliera pas de rendre un vibrant hommage à Dahmane Ben Achour, Dahmane El-Harrachi, Guerraouabi, Ammar Ezzahi sous une salve d’applaudissements du public avec une touche exceptionnelle pour ce dernier. Ce show parfaitement réglé d’El-Kobbi, qui n’est pas à sa première visite à Jijel, est couronné par un khlasss et un hedi, sous les youyous des nombreuses femmes présentes. Cette soirée inoubliable serait, à notre humble avis, la meilleure de toutes ; elle a été l’occasion une fois encore pour les jeunes de vibrer et se déhancher jusqu’à une heure tardive de la nuit et qui en redemandaient à la fin. Le cheikh, qui avait du mal à quitter la scène devant une foule qui l’assaillait complètement, nous dira qu’il a eu un “public merveilleux et magnifique”. El- Kobbi, visiblement ému par les marques de sympathie de ses fans qui ne voulaient pas le lâcher, a tenu à remercier vivement Le Soir d’Algérie, El-Watan, la Tribune, les autorités locales et les sponsors Allô OTA, Ladjedar, Nomadie, Swatch, Chip’s Mahboul… pour leurs contributions à la réussite de cette manifestation. Avant de s’engouffrer dans sa voiture, El- Kobbi a promis à ses admirateurs de revenir une autre fois. “Quand on a à faire à un tel auditoire, on se donne à fond”, dira-t-il. Alors que les lampions s’éteignaient sur “Layali el corniche”, l’heure était déjà aux premiers bilans du côté des responsables de CH. Visuel Orbite. Ils sont prêts “à renouveler l’expérience l’année prochaine avec plus de moyens et de belles surprises en perspective après le succès retentissant de cette manifestation, tant du côté production que de l’engouement populaire”, en plus de l’ambiance qui a régné durant la saison estivale 2006 sur la côte Saphir. Il convient de souligner que de nombreux cadeaux ont été distribués à la fin de la soirée à des associations locales et au public. F. M.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable