Périscoop : Ministre à tout prix !

En voulant, coûte que coûte, briguer le plus tôt possible le poste de ministre des Finances, un spécialiste de la question financière, élu récemment à la tête d’une organisation arabe des finances dont le siège se trouve à Tunis, a renoncé à ce poste.
La cause : des promesses lui ont été faites, dit-on, pour succéder à la tête du département des finances lors du prochain remaniement ministériel.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable