Périscoop : Astuce pour enfreindre la réglementation

Pour contourner la réglementation, certains responsables de l’éducation nationale ont trouvé une astuce.
Pour pouvoir placer “leurs protégés”, qui généralement ne remplissent pas les conditions d’affectation (sinon pourquoi éviter la commission paritaire ??), ils utilisent le subterfuge suivant : lors du mouvement des chefs d’établissement, ils omettent volontairement de signaler la vacance de certains postes,souvent les plus “cotés”.Et c’est ainsi qu'en septembre, le “protégé” en question est affecté “à titre provisoire” car le poste lui a été attribué “hors mouvement”.Puis, il est confirmé à ce même poste l’année suivante. Et le tour et joué. Les exemples sont nombreux, nous en citerons un, le plus flagrant : un débutant (nouveau stagiaire) vient d’être promu proviseur et affecté (hors mouvement) dans un lycée d’El-Biar. Aux autres proviseurs titulaires et avec plusieurs années d’ancienneté, s’ils venaient à protester ou à faire valoir leurs droits, l’administration leur opposerait les critères de barème, de classement et autres attributs de la commission paritaire. Si une administration se veut crédible, elle doit respecter et appliquer pour tous les règles qu’elle a édictées. Sinon ce ne sera que du pipeau.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable