Lundi 16 Octobre 2006
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Corruptions
Le Soir Mobile
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Régions Centre
TIPASA
Une soirée spéciale femmes du 3e âge à Hadjout

Des femmes du troisième âge de la ville de Hadjout, wilaya de Tipasa, ont été conviées à une soirée de Ramadhan organisée à la bibliothèque municipale, à l’initiative d’une association locale Le Cercle de l’âge d’or. Cette rencontre conviviale a été appréciée par la cinquantaine d’invitées qui ont été traitées en hôtes d’honneur autour d’une table garnie de victuailles offertes par des bénévoles de l’association en collaboration avec l’APC de Hadjout. Suite...


Deux salles de classe en ruine et une école datant de 1892 non concernées par la réfection

Deux écoles de la commune des Aghribs nécessitant de réels aménagements et qui devaient faire partie du plan annuel appelé “aménagements et grosses réparations”, programmes destinés aux écoles, n’ont finalement pas bénéficié de cette répartition. Selon les responsables locaux, la constitution des fiches et d’un dossier transmis dans les délais impartis n’a pas été d’un grand apport. Suite...


TIZI-OUZOU/AGHRIBS
Le RCD renoue avec sa politique de proximité

Le conseil communal du RCD des Aghribs organise ce que ses représentants appellent “des rencontres de proximité”. L’exécutif communal du même bord, dont la majorité a été consacrée après les partielles d’octobre dernier, n’est pas en marge de ces soirées qui s’étaleront sur dix jours où il sera essentiellement question de la gestion communale ou ce qu’avaient appelé les représentants du parti, lors de la campagne d’octobre 2005, une politique de proximité. Suite...


BEJAIA
L’insécurité règne en maître dans la zone industrielle d’Akbou

Bâtie sur des centaines d’hectares, la zone industrielle de Taharacht, relevant de la commune d’Akbou, occupe le devant de la scène économique nationale par ses gigantesques implantations industrielles. Pas moins d’une cinquantaine d’usines et pas des moindres ont vu le jour dans cette zone, jadis déserte. Le courage et le sacrifice de ces promoteurs dans cette région délaissée par les pouvoirs publics ont néanmoins minimisé le risque d’une éventuelle “faillite”. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site