Actualités : LE RND ET LES LEGISLATIVES
Plusieurs ministres têtes de liste


Au Rassemblement national démocratique (RND) on ne semble pas vouloir précipiter les choses quant à la confection des listes des candidats aux prochaines élections législatives. Une échéance à laquelle, nous dit-on, le parti veut aller avec “le tiercé gagnant” pour “ramasser” un maximum de sièges et par delà s’octroyer la majorité au Parlement que lui dispute le frère ennemi le FLN.
La cooptation ayant montré ses limites lors des dernières législatives, c’est aux secrétaires de wilaya que reviennent les responsabilités de la confection de listes. Un procédé “démocratique” supervisé par le secrétaire général lui-même. Ahmed Ouyahia délègue mais partiellement : le choix des candidats têtes de liste reste de son ressort exclusif, nous dit une source proche du RND. Surtout en ce qui concerne la désignation des ministres en poste ou d’ex-ministres. C’est qu’en ce qui concerne Alger, on se bouscule au portillon. Sur la liste de la capitale que devrait mener le sénateur Sedik Chihab en compagnie du syndicaliste Salah Djenouhat, de Mokhtar Boudina, l’exdirecteur de la jeunesse et des sports, de Mustapha Berraf, le président du Comité olympique algérien, et de Boukatine Dahmane, de la coordination d’El-Harrach, on annonce pas moins de trois ex-ministres proches du secrétaire général du parti dont Abdelkrim Harchaoui. A Sétif, d’où est originaire l’ex-ministre des Finances, la base lui a préféré l’actuel ministre de la Jeunesse et des Sports. Le professeur Yahia Guidoum était annoncé à Constantine puis à Khenchela. Deux villes où l’on donne favori l’actuel ministre des Moudjahidine. Mohamed Chérif Abbas aurait plus de chances dans la ville des Ponts suspendus. A Oum-El-Bouaghi, on ne sait pas qui de Boubekeur Benbouzid et de Abdesslem Bouchouareb mènera la liste du RND. Le ministre de l’Education nationale est mieux placé que l’actuel chef de cabinet de Ahmed Ouyahia impliqué dans l’affaire Khalifa. Saïd Abadou est tête de liste de Biskra où l’on relève la présence de l’actuel chef de cabinet du ministère de la Jeunesse et des Sports. Aucun nom ne circule encore pour la wilaya d’Oran où il y a un moment on a parlé de Tidjini Salouandji. Pour ce qui est de Mascara, le candidat n’est autre que le porte-parole du RND. Miloud Chorfi avait, dit-on, émis le vœu d’être “élu” à Oran. A Aïn Defla, c’est le très discret ex-ministre du Commerce qui est annoncé. Choisi par la base, Bakhti Belaïb mènera la liste en compagnie de militants patriotes et du jeune secrétaire de wilaya du RND. Un parti où, semble-t-il, la femme ne sera pas très présente lors des prochaines législatives.
Saïda Azzouz

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable