Actualités : DECES A PARIS DE HAIFI RAMDANE, MEMBRE FONDATEUR DE L'ACADEMIE BERBERE
Son enterrement aura lieu ce jeudi, à Larbaâ-Nath-Irathen


La dépouille mortelle de Ramdane Haïfi, activiste et animateur connu de l’Académie berbère, arrivera aujourd’hui, en provenance de Paris où il est décédé, il y a quelques jours, dans des conditions tragiques. Originaire d’Ifnayen dans la commune de Larbaâ-Nath- Irathen où il vit le jour en 1948, R. Haïfi, dit Ramdane Amazigh, était un compagnon de longue date de Bessaoud Mohand Aârav avec qui il a participé, en compagnie de nombreuses personnalités comme Taos Amrouche, Mohamed Arkoun et d’autres, à la création de l’Académie berbère en 1969, à Paris.
Le défunt, avec son compagnon et ami Bessaoud M.A. et d’autres membres du collectif de cette organisation qui a contribué à l’éveil identitaire, se voulaient l’incarnation d'un courant à part, un segment particulier, au sein de la mouvance dite berbériste, au point d’être brocardé d’une sorte de jusqu’au-boutisme dans la revendication identitaire, en ayant toujours refusé de s’inscrire et de participer au jeu politique consécutif à l’ouverture du champ politique après les événements de 1988. Cette image (une illusion, diront certains), il se plaira à la soigner longtemps après la dissolution de la mythique Académie berbère, structure dissoute en 1978 par les autorités françaises, à l’instigation du régime de Boumediène et qu’il a tenté avec d’autres anciens militants de réhabiliter par la création en 1997, de l’association qui porte le même nom, en la domiciliant dans son établissement commercial, un hôtel dénommé Ighouraf-Imazighène, connu dans les milieux de l’immigration comme le rendez-vous et le lieu où de nombreux militants de la cause amazighe venaient se retrouver. La défunt sera enterré demain jeudi dans son village natal près de Larbaâ-Nath- Irathen.
S.A.M.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable