Régions Est : BORDJ-BOU-ARRERIDJ
Journée d'étude sur la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme


Magistrats, notaires, juges, avocats des wilayas de Sétif, Bordj-Bou- Arréridj, M’sila et Béjaïa, ainsi que les autorités locales de la wilaya de Bordj- Bou-Arréridj se sont rencontrés, jeudi dernier, à la salle Mohamed-Boudiaf. Une journée d’étude à été consacrée autour du thème “La procédure pénale relative à la loi du 20 décembre 2006, lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, la drogue, les crimes transnationaux et la cybercriminalité”.
En effet, cette loi autorise désormais la police judiciaire à procéder à des écoutes téléphoniques, prendre des photos des suspects, contôler les mouvements bancaires, infiltrer les institutions financières privées et/ou publiques, en vue de rassembler les éléments constitutifs du délit, et ce, sous haute surveillance du juge instructeur. A ce titre, le blanchiment d’argent n’est pas autre que la dissimulation de l’origine délictueuse ou criminelle de l’argent, car la finance criminelle est devenue un risque majeur. Cette nouvelle procédure permettra de mettre en place des dispositifs de détection des opérations illicites. Il faut souligner que la mondialisation a imposé à notre système judiciaire une nouvelle vision du monde économique social et politique obligeant le droit à se penser transnational, pluraliste, relativiste avec de nouvelles formes d’action de l’activité juridique et judiciaire.
Layachi Salah-Eddine

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable