Régions Ouest : BECHAR
Dix-sept personnes écrouées


Les éléments de la compagnie de gendarmerie d’Abadla ont présenté pas moins de dix-sept personnes dont deux jeunes femmes devant le magistrat instructeur qui a ordonné leur détention. Plusieurs accusations ont été retenues contre elles dont la création de lieu de débauche, l’incitation à la débauche dans un lieu privé, le rapt et viol collectif.
Les deux prostituées âgées respectivement de 22 et 24 ans sont originaires de Béni-Abbès, une daïra située à 150 km au sud d’Abadla et venaient régulièrement pratiquer le vieux métier loin des regards indiscrets dans un appartement privé et la vigilance du propriétaire du lieu qui se reconvertissait temporairement en proxénète. La semaine dernière, les deux femmes ont été invitées à faire un tour dans le désert par deux amateurs. Arrivées à 30 km d’Abadla, au lieudit Oued Ksiksou, les deux prostituées ont été contraintes de s’installer et leurs accompagnateurs ont avisé des clients qui n’ont pas hésité à parcourir trente bornes pour participer, moyennant une certaine somme d’argent au viol. L’une des péripatéticienne a réussi à s’enfuir après plusieurs jours et rentrée à Abadla. Elle n’a pas jugé utile d’informer les gendarmes mais ceux-ci ont appris l’histoire à travers d’autres sources. Arrêtée, la fille s’est mise à table. Les gendarmes n’ont eu aucun mal à anéantir le groupe et le présenter à la justice.
Liès Mourad

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable