Régions Centre : RENTREE UNIVERSITAIRE A TIZI-OUZOU
10 000 nouveaux étudiants attendus


L’université Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou se prépare à accueillir 10 000 nouveaux étudiants sur 11 000 à 11 500 candidats au bac, et ce, compte tenu du taux de succès de l’année écoulée, déclare le vice-recteur chargé de la pédagogie. Les effectifs estudiantins passeront donc de 37 365 à plus de 41 000 en tenant compte des 5 150 nouveaux diplômés sortants, ce qui engendrera une série de problèmes pédagogiques et sociaux pour ne pas faillir à la tradition.
La pression sur l’encadrement et les infrastructures pédagogiques ainsi que sur l’hébergement, la restauration et le transport continuera à s’exercer en attendant la livraison des 18 000 places pédagogiques et des 20 000 lits lancés à Tamda, 10 km au nord-est de Tizi-Ouzou, dans le cadre du quinquennal 2005/2009. Ce chiffre cité par le vice-recteur chargé de la pédagogie lors du conseil de wilaya consacré à la rentrée scolaire et universitaire suffit pour illustrer cette pression : 58% des étudiants en graduation se trouvent en 1re et 2e années, souligne-t-il contre 14% en 4e année et seulement 4% en 5e année. On relève la même tension au plan de l’encadrement avec un taux de 1 enseignant pour 28 étudiants au lieu de la norme universelle de 1 enseignant pour 15 étudiants, selon les statistiques de la même source. Pression qui, selon le même responsable universitaire, est plus accentuée en faculté des lettres et sciences humaines qui compte 13% de l’effectif enseignant pour 7 223 étudiants, et en faculté des sciences économiques et de gestion qui compte 8% de l’encadrement pour 5 700 étudiants. Avec un corps enseignant composé presque pour moitié de 1 135 vacataires pour 1 266 permanents dont 12% seulement de rang magistral, la qualité de l’enseignement est sujette à caution. Conscients de la double faiblesse de l’encadrement et de la qualité de l’enseignement, les responsables universitaires entreprennent des efforts visant l’amélioration des volets de la question par la mise en place d’écoles doctorales et d’un plan de perfectionnement à l’étranger, signale le vice-recteur qui rappelle tout de même les progrès appréciables réalisés sur le plan du taux de réussite passé de 68% en 2005 à 72,83% en 2006 où l’on a enregistré 4 551 diplômés signalant, par ailleurs, 1 358 étudiants en post-graduation, à savoir 751 magistères et 607 doctorats. Au plan de la documentation, le représentant du rectorat signale l’acquisition de 5 190 nouveaux titres d’ouvrages correspondant à 14 800 exemplaires au profit de toutes les facultés et dans tous les domaines. Pour faciliter l’accès à l’information scientifique, le rectorat souscrit un abonnement à 317 titres de revues, de périodiques et journaux scientifiques dans différentes disciplines, a-t-il ajouté avant d’aborder le volet de l’infrastructure notant l’existence de 32 850 places pédagogiques opérationnelles dont 4 000 réceptionnées et équipées au début de l’année, a-t-il dit souhaitant la poursuite de ce genre d’effort afin de résorber le déficit accumulé dans tous les domaines des années durant. Pour faire face au flux net de 4 500 à 5 000 nouveaux inscrits, la livraison de 3 000 nouvelles places pédagogiques en cours de réalisation est jugée indispensable sachant, toutefois, que la structure des admis au bac et la prépondérance des filières préciseront vers quelle direction s’exercera la pression. L’offre de formation sera enrichie par l’ouverture d’une filière en sciences commerciales et en interprétariat et par la consolidation de la formation dans le cadre du LMD, par l’ouverture d’une école doctorale de mathématiques, ajoute encore le vice-recteur annonçant, par ailleurs, que la documentation bénéficie de 70 millions de dinars alloués sur le budget de fonctionnement de l’université, 42 millions pour l’acquisition d’ouvrage scientifiques et 28 autres millions pour les abonnements aux revues, périodiques et journaux scientifiques. Toujours dans le cadre de l’amélioration de l’accès à l’information scientifique, l'université compte étoffer son réseau intranet et la connexion Internet aux nouvelles infrastructures réceptionnées cette année. La bibliothèque universitaire de Hasnaoua II sera mise en réseau intranet et Internet avec 7 bibliothèques universitaires nationales et bibliothèques universitaires européennes dans le cadre du Tempus en cours de réalisation, ajoute le vice-recteur mettant, par ailleurs, l’accent sur l’accélération des travaux de l’amphithéâtre de Hasnaoua II, du rectorat ainsi que des réparations des malfaçons au niveau de la bibliothèque des 1 000 places et du bloc d’anatomie du biomédical, et ce, dans les meilleurs délais au risque de perturbations de la rentrée prochaine.
B. T.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable