Régions Centre : BOUZEGUENE
Grandiose hommage au moudjahid Rahmi Lounis


Une foule estimée à environ 1500 personnes a rendu hommage jeudi dernier à Houra, son village natal, au moudjahid Rahmi Lounis à l’occasion du 40e anniversaire de sa mort. Plus de 300 moudjahidine et ayants droit de chouhada venus des quatre coins de la région ont tenu à être de la fête à côté de la population, des comités de village de la daïra et des élus locaux des quatre communes.

La manifestation initiée par l’association du village Houra a prévu à cet effet un riche programme. Après un recueillement sur la tombe du défunt et au carré des martyrs, la procession s’est retrouvée au CEM Azzoug-Arab et Fils Saïd où s’est déroulé le reste de la cérémonie prévoyant également des activités culturelles sur la thématique de la Révolution ainsi que la distribution de cadeaux symboliques aux présents. Moment fort de la cérémonie, les poignants témoignages de compagnons d’armes du moudjahid et d’officiers de l’ALN qui ont délivré le message de Novembre devant une foule composée essentiellement de lycéens et collégiens. Zoubiri Mohamed, officier de l’ALN et membre de la commission d’écriture de l’histoire dans la Wilaya III, ainsi que d’autres moudjahidine qui ont activité avec le défunt dans la Wilaya IV s’étalant de la Kabylie maritime à l’Akfadou ainsi que dans la région de Larbâa-Nath-Irathen considérée alors comme zone de la mort sont revenus sur certains hauts faits de guerre du moudjahid, miraculé de plusieurs blessures, qui a rejoint le maquis en 1956 dans des circonstances très difficiles. S. Hammoum

Portes ouvertes sur l'information et la sensibilisation à la formation et l'emploi

Quatre jours durant, du 27 au 31 mai dernier, la Maison de jeunes d’Azazga a drainé des dizaines de jeunes en quête d’emploi ou de formation à l’initiative du comité local du CRA qui a organisé des portes ouvertes sur l’information et la sensibilisation. Nonobstant les banques qui ont fait faux bond, au grand dam des visiteurs, plusieurs organismes et écoles étatiques et privées ont honoré leur engagement de venir à ces rencontres de sensibilisation des jeunes chômeurs, porteurs de projets, ou ceux qui ambitionnent une formation en relation avec leur niveau ou leurs aptitudes afin de les aider à dégager des perspectives en vue de leur insertion socioprofessionnelle. Ils leur proposent des formations qualifiantes ou diplômantes comme Kadschool, le CFPA d’Azazga ou celui de Tala-Allam. Ce dernier est l’unique centre étatique féminin au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou. Il dispose en outre d’un internat filles auxquelles il propose plusieurs spécialités embrassant tous les niveaux avec des chances de débouchés. La Cnac, qui aide les chômeurs âgés de 35 à 50 ans à entrer dans le monde de la création d’entreprises, était également de la rencontre. Mme Arab, spécialiste des gâteaux orientaux, une ex-élève de Mme Benbrine, est venue exposer ses produits. Elle ambitionne de créer une association pour apprendre aux jeunes filles cet art du terroir avec au bout la création de plusieurs emplois et fait part des difficultés qui jalonnent ses démarches. Les associations des asmathiques, de la protection des consommateurs, de l’environnement étaient également présentes et ont prévu une conférence le dernier jour de la manifestation, clôturée en apothéose.
S. H.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable