Sports : BASKET-BALL
LE RÊVE DE FEU MOULOUD KHOMRI SE RÉALISÉ
L’Olympique de Batna parmi l’élite


L’histoire du basketball à Batna est certes récente, trente-cinq ans de combat livré par des hommes qu’on peut compter sur les bouts des doigts et qui ont réussi contre vents et marées à sortir une école du néant, pour la hisser peu à peu vers le sommet, obtenant cette année le droit de jouer parmi l’élite.

Le rêve de feu Khomri Mouloud dit “cheikh” s’est concrétisé et c’est le grand soulagement de tous ses amis dont le seul souhait est d’organiser chaque année un tournoi national “cadets” dédié en son nom. Ce grand homme, licencié en lettres françaises, a consacré toute sa vie pour le développement du basketball, l’introduisant au niveau des écoles fondamentale et du moyen, pour s’illustrer avec le CEM Bouakal à Constantine, Sétif, Oran, Sidi-Bel-Abbès et Annaba. En 1972, il lançait cette pratique à partir de la rue, organisant son célèbre tournoi “interquartiers”, obtenant une réussite totale. Alors le basket-ball est né sous les couleurs de la Casorec, pour la saison 1973/74, puis les Scouts musulmans 1974/75, et enfin le MSPB 1976/77 avec lequel il trouve une stabilité qui permet au groupe de progresser jusqu’à accéder en Nationale II lors de la saison 1983/84. Mais le manque de moyens et surtout l’intérêt accordé à la discipline ont fait que le “cheikh” reprenait son bâton de pèlerin pour chercher le toit qui convient au développement de cette discipline. Ils ne les trouveront ni au CAB, ni à l’université, ni aux “mouassasset” et encore moins de retour au Mouloudia 1995/96 avec lequel il accède en division nationale Une. En 2004/2005, l’Olympique de Batna est né. Avec cette nouvelle équipe, les hommes qui ont fait le basket-ball à Batna se sont serrés les coudes pour effectuer un travail de fond qui, au bout d’un temps record, a porté ses fruits. Mouloud Khomri le professeur, l’éducateur, l’entraîneur, le président de Ligue (10 ans) a été terrassé par une crise cardiaque en salle à Alger alors que l’Olympique jouait le play-off en juin 2006. Une année plus tard, dirigeants, joueurs et amis du club ont réussi le pari d’honorer la mémoire du “Cheikh” par une accession ô combien méritée. Le mérite revient aussi aux Kaouli, Yezza, Djouamaâ, Abdelwaheb, Bensakhria… qui, durant des années, ont cumulé les charges administrative, technique et même financière pour imposer cette discipline sur la place publique. Lors de l’entretien que nous avons eu avec le porteparole de l’Olympique, M. Djouamaâ Nacer et Kaouli Chérif ont remercié ceux qu’ils estiment derrière leur accession, le P-dg de la Serub, M. Bennini Mohamed, le wali, le P/APW, le P/APC de Batna, le DJS, la SAFA Aurès, Edimco, EPLF, EGICO Constantine et la direction de l’OPOW de Batna.
H. M.

M. DJOUAMAÂ NACER (MEMBRE DU BUREAU)
“Notre rêve s’est concrétisé”

Le Soir d’Algérie : Finalement le vœu de feu Mouloud Khomri est réalisé ?
Djouamaâ Nacer :
Dieu merci, notre rêve à nous tous s’est concrétisé par cette accession que le défunt, qu’il repose en paix, espérait tant. Notre vœu le plus cher est de lui consacrer un tournoi chaque année au mois de juin. Nous sommes sûrs que nos amis de la fédération et le président du COA nous aideront pour atteindre cet objectif.
Avec cette accession, va-t-on vers des renforcements des staffs techniques, administratifs et celui de la composante de l’équipe ?
Absolument pas. Les militants du basket-ball sont connus et resteront au service avec la même ferveur et encore plus à ce niveau. Nous demandons aux autorités de la wilaya de continuer à nous aider comme pour le passé afin d’honorer Batna. Il va sans dire qu’on aura besoin de finances pour recruter deux ou trois éléments d’expérience pour encadrer nos jeunes.
Quel sera votre objectif cette saison ?

Notre objectif est de figurer parmi les six premier de l’excellence afin de jouer le play-off. D’ailleurs nous comptons reprendre les entraînements dès le 25 août.
A quels problèmes votre association est-elle confrontée ?

Si le problème des finances reste primordial, comme tous les clubs, l’Olympique de Batna est surtout un club SDF. Son administration se résume depuis sa création à un cartable qui circule entre les lieux publics et les malles des voitures. Mais notre grande préoccupation reste le terrain d’entraînement de nos jeunes qui alimentent l’équipe fanion. Le stade Drana ne s’y prête pas en hiver et durant les séances nocturnes, faute d’éclairage.
Propos recueillis par Houadef Mohamed

STAFF ADMINISTRATIF
Président d’honneur : Bennini Mohamed
Président du CSA : Gourdache Zineddine
DAF : Kaouli Cherif
Porte-parole : Djouamaâ Nacer S-G : Bensakhria Houcine
Entraîneur “seniors” : Koulib Salim
L’effectif seniors : Aouf Tarek, Bendib Abdallah, Khomri Salim, Baïra Abdallah, Laâfoun Okba, Guerraïh Abdelmalek, Fritah Oualid, Zitouni Amar, Bouchafra Yacine, Guettala Raouf, Amghar Zineddine, Zaghdaoui Nabil, Khribet Samy et Krid Kamel.





Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2007/08/20/article.php?sid=57587&cid=5