dimanche 10 fevrier 2008
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Le Soir Santé
 
 
Nos archives en HTML
 

         Actualités
Khalida et les charognards...
Par Mohamed Benchicou

Cette femme veut nous parler de son ambition pour l’Algérie, mais se plaint de n’inspirer que l’invective, souvent la haine et parfois, hélas, l’outrage. Son rêve est pourtant de l’ordre des plus nobles utopies du XXe siècle : faire de la politique par la culture ! Le rêve d’illustres figures qui ont choisi de s’asseoir dans des gouvernements, armés de la culture comme seule obsession. Le projet fou d’André Malraux, le sacerdoce émouvant de Melina Mercouri, l’idéal tenace d’Aimé Césaire, le grand apostolat de Senghor. Suite...


COUR D'ALGER
Perpétuité pour des trafiquants de drogue

La session criminelle de la cour d’Alger a ouvert le dossier d’une affaire complexe. Les mis en cause sont poursuivis pour trafic de drogue. 1,8 kilogramme a été retrouvé dans la voiture du principal accusé. Binational, ce dernier vit entre la France et Guelma. Alors qu’il se rendait à Alger pour prendre le bateau du retour, une vérification de routine a permis de découvrir la quantité de drogue en question. Au cours de son interrogatoire, le concerné a donné le nom de trois personnes à qui il a confié son véhicule pour deux heures de temps. Suite...


Début des assises nationales du tourisme demain

C’est demain que s’ouvriront à Club-des- pins les assises nationales du tourisme. Des opérateurs privés, publics, investisseurs et experts se donnent rendez-vous durant deux jours pour discuter du schéma directeur d’aménagement du tourisme. Il s’agira de définir la politique du secteur à l’échéance 2025. Les partenaires du secteur, aussi bien européens que ceux venus du Golfe, y prennent également part pour faire partager leurs expériences. Les travaux seront organisés en plénière avant la tenue d’ateliers thématiques. Suite...


LES REVENDICATIONS DE L'INTERSYNDICALE DE LA FONCTION PUBLIQUE
La préservation du pouvoir d'achat est primordiale

Sept syndicats autonomes de la Fonction publique engagent, dès aujourd’hui, une grève nationale de trois jours. Point focal pour cette intersyndicale, la préservation primordiale du pouvoir d’achat, l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des fonctionnaires et l’engagement de négociations directes avec le gouvernement. Suite...


Sérénité et optimisme aux QG des syndicats

Le téléphone portable collé à l’oreille, Smaïl Hadji, secrétaire général du Syndicat national des professeurs de l’enseignement paramédical (SNPEPM), répond aux appels des journalistes et des adhérents. Rencontré, hier, dans le jardin de l’Ecole de formation paramédicale d’Alger, cet ancien membre de la Fédération de la santé de l’UGTA, aujourd’hui à la tête dudit syndicat autonome, coordonne les actions de communication à la veille du mouvement de grève de trois jours annoncé à partir d’aujourd’hui. Suite...


LES SYNDICATS AUTONOMES TOUJOURS IGNORÉS PAR LA CLASSE POLITIQUE
Ce silence qui tue !

C’est dans l’indifférence quasigénérale que pas moins de huit syndicats entament, dès aujourd’hui dimanche, une grève générale dans la Fonction publique. Une indifférence d’autant plus irresponsable qu’elle est, en fait... calculée ! Suite...


Qui sont ces syndicats autonomes ?

Syndicat national des travailleurs de l'éducation (SNTE)
Le SNTE a été créé le 15 avril 2000 par une vingtaine de syndicalistes ayant adhéré à l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (Unpef). Se considérant comme ayant été «trahis» par le président de ce syndicat, en l’occurrence, Mohamed Ider, ces enseignants se sont regroupés autour de Dridi Rachid, qui sera élu président. Présent lors de sa création dans 15 wilayas, le SNTE regroupe actuellement près de 24 000 adhérents.
Suite...


A PARTIR D'AUJOURD'HUI
Les fonctionnaires en grève

L’Algérie n’est pas que suspendue à l’enchère bruyante autour de la révision constitutionnelle et du mandat supplémentaire pour le président Bouteflika. L’intersyndicale de la Fonction publique, qui réactive dès aujourd’hui une grève nationale de trois jours, fournit la preuve tangible que les citoyens, du moins ceux agglomérant la sphère laborieuse, ont d’autres cris à faire entendre. Des cris légitimés par la détresse socioprofessionnelle et qui, donc, ne sonneront pas comme une ode dithyrambique dédiée aux gouvernants. Suite...


LE TROISIÈME MANDAT VU PAR LES BRITANNIQUES
"Bouteflika ne doit pas renforcer sa personne"

L’ambassadeur du Royaume-Uni à Alger s’est exprimé ce week-end sur la question de la révision constitutionnelle qui doit assurer un troisième mandat à Abdelaziz Bouteflika. Hendrew Henderson estime qu’en Algérie, «le processus politique est bloqué» et qu’«une bonne partie de la société a perdu espoir». Suite...


LARBAÂ-NATH-IRATHEN
Il se faisait passer pour un terroriste d'Al-Qaïda

Jeudi dernier, à Larbaâ Nath-Irathen, est tombé entre les mailles du filet que lui avaient tendu les services de la police judiciaire, Z. D., un jeune homme d’une trentaine d’années, qui avait instauré, depuis plusieurs semaines, un climat d’anxiété intense chez les entrepreneurs et commerçants de la région. Usant de son téléphone portable quand il ne recourait pas aux lettres, anonymes évidemment, le gars exigeait au nom... d’Al-Qaïda pour les pays du Maghreb qu’on lui verse des rançons. Suite...


LE RCD S'OPPOSE FERMEMENT AU TROISIÈME MANDAT DE BOUTEFLIKA
C'est une forfaiture et une dérive monarchique

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a réuni ce week-end, pendant deux jours à Zéralda, son conseil national, occasion pour le parti de fêter son 18e anniversaire mais, surtout, s’exprimer sur la situation politique générale prévalant dans le pays. Suite...


FACE A LA HAUSSE DES DÉPENSES PAR RAPPORT AUX RECETTES
Louh plaide pour d'autres systèmes de financement de la Cnas

La Caisse nationale des assurances sociales (Cnas) risque-t-elle à court terme de connaître un déséquilibre financier ? La question n’a pas été évoquée en ces termes par le premier responsable du travail et de la protection sociale. Mais il n’en demeure pas moins que M. Tayeb Louh a plaidé hier pour «l’urgence de trouver d’autres formes de financement de la Cnas». Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site