Culture : SAÏDA
Enfin une radio locale !… mais à quel prix ?


La radio locale de Saïda arrachée au prix de mille peines et qui aura probablement pour nom Radio El Ogban sera opérationnelle à partir du 24 de ce mois. Une date choisie en raison de la célébration historique de la fête de la nationalisation des hydrocarbures, nous dit-on. Selon le DG de la radio nationale, M. Azzedine Mihoubi, qui était de visite jeudi dernier à Saïda, la radio locale voulue par certains, rejetée par d’autres commencera avec un créneau de 7 heures par jour, de 6h du matin à 13h en émettant sur 98.5 et 102 FM, sur un champ d’émission de 200 kilomètres.
D’autres sources affirment que la radio locale qui a fait couler beaucoup d’encre sera inaugurée par le ministre de la Communication, M. Boukerzaza, dont on dit qu’il sera accompagné par Madame la ministre de la Culture, Khalida Toumi, qui aura de son côté à procéder à l’ouverture officielle du théâtre régional El- Feth. Profitant de l’occasion qui lui a été offerte pour visiter le siège de la radio locale implantée au centre culturel Malek- Bennabi, le DG de la Radio nationale, en présence des autorités locales et de la directrice, Mme Rabia, nouvellement désignée en remplacement des deux directeurs qui l’ont précédée, M. Benyacoub et Mme Hamlili en l’espace de moins d’une année pour des raisons qu’on ignore, a tenu à mettre en évidence le rôle que doit jouer la radio locale et qui doit forger sa réputation avec des émissions liées au développement local et d’éviter d’être la proie des activités partisanes, un message clair et net adressé à ceux qui commencent déjà à faire appel aux gens «d’en haut» pour «glisser » leurs copains et coquins parmi le personnel de la radio locale. La balle est dans le camp de la direction régionale.
Mohamed Benamine

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable