Actualités : ASSISES NATIONALES ET INTERNATIONALES DU TOURISME
11 millions de touristes algériens à l'horizon 2025


11 millions de touristes algériens sont attendus à l’horizon 2025, c’est ce qu’a annoncé hier M. Chérif Rahmani, ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du tourisme lors des assises nationales et internationales du tourisme.
F.-Zohra B. - Alger (Le Soir) - M. Chérif Rahmani a précisé en outre que l’Algérie «exporte» plus de touristes qu’elle n’en «importe» actuellement, et devra de ce fait œuvrer à «séduire» les touristes nationaux pour qu’ils privilégient les options touristiques offertes au niveau local. Les assises inaugurées hier au Palais des nations à l’initiative du ministère de l’Aménagement du territoire de l’Environnement et du tourisme se veulent être un tremplin pour le Schémadirecteur d’aménagement touristique (SDAT) à l’horizon 2025. S’adressant hier aux investisseurs, aux cadres du secteur et aux différents intervenants dans le secteur, M. Chérif Rahmani a précisé que l’Algérie doit «viser une part dans le quota de touristes dans le monde». Présents en force au Palais des nations, les investisseurs aussi bien algériens qu’étrangers et les opérateurs dans le secteur du tourisme se sont vu adresser un message de la part du premier responsable du secteur, à savoir la valorisation de l’espace algérien et les ressources qui le constituent avec pour but principal de «faire du tourisme une économie alternative au pétrole». Pour cette option longtemps défendue par les décideurs, le défi n’est pas des plus aisés, les investisseurs notamment devront faire face aux crises récurrentes aussi bien écologiques, sanitaires que sécuritaires et financières. La priorité pour le secteur s’articule autour de cinq points qui sont le plan destination Algérie, le plan d’excellence du tourisme, le plan qualité, le plan partenariat public privé ainsi que le financement opérationnel dans le tourisme. «Pour 2008 et 2009, dans le cadre de la mise en tourisme de l’Algérie à l’horizon 2025, il s’agira de la mise en œuvre des premiers pôles et villages touristiques d’excellence, intégrés en tant que projets prioritaires et leviers de l’amorçage touristique», a déclaré M. Chérif Rahmani précisant en outre qu’il est nécessaire d’opérer l’actualisation, l’assainissement et la maîtrise du foncier touristique au niveau des zones d’expansion touristique ainsi que la réalisation des infrastructures d’accessibilité aux portes des zones et des plate-formes d’expansion. Le ministre a ainsi évoqué la création de villages touristiques au niveau des villes côtières de Tipaza, Boumerdès, Oran Annaba, Béjaïa et à El Tarf, ainsi que d’autres complexes au sud du pays. Ces projets seront pris en charge aussi bien par des investisseurs nationaux qu’étrangers.
F.-Z. B.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable