Actualités : SYNDICAT NATIONAL DES TRAVAILLEURS DE L'ÉDUCATION
Soutien aux adjoints de l'éducation et grève à partir du 24 février


La Coordination nationale des adjoints de l’éducation qui active sous la houlette du Syndicat nationale des travailleurs de l’éducation a tenu une assemblée générale dans laquelle les débats ont essentiellement tourné autour des problèmes de cette catégorie de fonctionnaires.
Nabil M. - Alger (Le Soir) - Au cours des travaux, il a été expliqué que le rôle des adjoints était aussi important que le reste des corps de l’éducation nationale. Au sujet de la classification des adjoints à l’échelle 7 de la Fonction publique, le responsable de la coordination a mentionné que ce n’est pas de la faute du ministère de tutelle. Il n’en demeure pas moins que des négociations ont été entamées afin de revoir cette grille. Les pourparlers ont conduit à la révision à la hausse de la grille d’un point mais cela reste insuffisant, a-t-on expliqué. L’évolution de la carrière a aussi été abordée. Selon les conférenciers, la configuration du plan de carrière ne concerne en rien les adjoints d’éducation. Un fonctionnaire qui commence sa carrière dans ce poste, partira à la retraite avec le même grade. C’est ainsi qu’il a été demandé la création du titre d’adjoint principal, avec la possibilité d’avancement dans les échelons. Il reste que cette question a été assujettie à des cycles de formation continue pour l’accès à un DEUA. Le représentant du SNTE a demandé aux adjoints de l’éducation de rester groupés au sein de la coordination. Selon lui, d’autres syndicats tentent de torpiller cette organisation en créant leur propre entité d’adjoints de l’éducation. Le SNTE a par ailleurs appelé à une grève de deux jours à partir du 24 février prochain.
N. M.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable