samedi 23 fevrier 2008
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Culture
Le Soir des Livres
 
 
Nos archives en HTML
 

         Périscoop
BAZOOKA
EL-KALA ET AMAR GHOUL
Par Mohamed Bouhamidi
mbouhamidi2001@yahoo.fr

Sur internet, une grande activité se déploie autour du Parc d’El Kala. Un site web informe sur la grande richesse biologique de ce tout petit territoire. Plus de 800 espèces animales dont quelques-unes rarissimes ou uniques. Plus de 1 500 espèces végétales. Sur ce tout petit territoire, une autoroute est une condamnation à mort de cette biodiversité. Aucun argument ne peut soutenir le contraire. Pas celui de Amar Ghoul qui avait parlé des routes qui traversaient les réserves canadiennes. Suite...


Patrimoine en danger

L’amphithéâtre romain de Tébessa est aujourd’hui dans une situation catastrophique à cause des immondices déversées sur ce site censé être protégé. Une situation qui ne semble pas inquiéter outre mesure l’APC et ce, malgré les multiples appels du mouvement associatif et de l’administration de la culture. Suite...


Auto-revalorisation

Après la fameuse liste des nominations à l’étranger, certains membres du directoire d’Air Algérie ont décidé de s’octroyer le statut de«cadres dirigeants», indiquent des sources proches de cette compagnie. En s’attribuant ce statut,les membres de cette structure, qui est censée gérer les affaires courantes jusqu’à la nomination d’un P-dg, bénéficient d’une série d’avantages,notamment sur le planfinancier. Suite...


Belayat fait l'exception

A la même conférence des élus du FLN, un seul homme a refusé d’arborer l’«écharpe du jour» avec le portrait de Bouteflika et le slogan du «troisième mandat », Abderrahmane Belayat. Préférant son habituelle écharpe «innocente», l’ancien ministre de l’Hydraulique, assis au premier rang, était également le seul à ne pas applaudir. Suite...


QUAND AMAR TOU 'S'ÉCLIPSE"

Contrairement à ses habitudes, Amar Tou a tout fait pour ne pas se faire remarquer à l’occasion de la conférence nationale des élus du FLN, jeudi à Blida. Refusant de rejoindre le premier rang réservé aux VIP du parti, le ministre de la Santé a préféré une place discrète noyée dans la salle qu’il quitta aussitôt le discours de Belkhadem terminé. Et n’y reviendra qu’en fin d’après-midi pour prendre une place tout aussi discrète... Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site