samedi 17 mai 2008
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Chronique du jour
Pousse avec eux
Le HIC
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
 

         Culture
ACTU Cult

Expo
- Jusqu’au 17 mai
Les librairies Mille-Feuilles et
Media Book organisent une
exposition de peintures florales
du peintre Bouzar Abdesselam
à la librairie Media Book.
- Jusqu’au 30 mai : exposition de peinture intitulée
«Mouvements de femmes» de Mahfoudh
Aliane, galerie Baya au Palais de la culture.
Suite...


«MAZAL ASIREM» D’ISLAM BESSACI
L'air du temps fait poésie !

Se peut-il de respirer l’air des hautes montagnes et rester insensible à la poésie ? Il en est qui ne se sont pas gardés de la contamination de la muse que même le souffle du vent transporte. Islam Bessaci est de ceux-là. Cet enfant de Bouzeguène, en Haute-Kabylie, est tellement contaminé qu’il explose en rimes et charpente, dix-neuf ans après avoir trituré son premier poème, un recueil. Suite...


IIIe COLLOQUE NATIONAL SUR L’ART ET L’ARTISTE
Les arts, un facteur de créativité chez l'enfant

L’Institut régional de formation en musique (IRFM) a abrité, du 11 au 14 mai, la troisième édition du colloque national sur l’art et l’artiste dans l’éducation des petites générations. Celui-ci a été l’occasion pour les enfants de la wilaya de Bouira, et particulièrement les élèves des écoles primaires, de suivre pendant trois jours des formations assurées par d’éminents professeurs de dessin, de sculpture mais aussi et surtout de musique venus de diverses écoles du pays. Suite...


CHEIKH BENDEHIBA EL BOUGUIRATI
L'art de sauvegarder un si précieux patrimoine

Après le règne du monstre sacré des scènes artistiques tant en Algérie que dans le monde arabe, à savoir le maître de la chanson bédouine, cheïkh Hamada, voilà que cheïkh Djillali Aïn-Tédelès prend le relais d’une façon magistrale et ne tarde pas à devenir le maître incontestable de ce genre musical en Algérie. Après la mort de ce dernier, une autre figure, également native de la wilaya de Mostaganem, émergera du lot et s’affichera comme une valeur sûre et, partant, le digne successeur de ses aînés. Il s’agit bien de cheïkh Bendehiba El Bouguirati. Ainsi, il excellera dans le genre baladi en essayant de brasser dans un mélange extraordinaire la quacida typique du terroir à l’instrument traditionnel du monde de la musique bédouie, à savoir gasba et gallal. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site