Le Soir Santé : LA PASTÈQUE
Un effet «naturel» cousin du Viagra


A priori, rien ne peut rapprocher la pastèque du Viagra, la pilule de l’érection. Et pourtant, selon des scientifiques américains, le fruit d’été à la chair tendre contient de la citrulline, une substance qui, une fois dans l’organisme stimule la dilatation des vaisseaux sanguins. L’étude financée par le ministère de l’Agriculture américain a été menée par des chercheurs du Texas A&M’s Fruit and Vegetable Improvement Center.
Le Viagra est une marque déposée des laboratoires américains Pfizer. Lorsqu’elle est consommée en grande quantité, la citrulline, que l’on trouve dans la chair et la peau de la pastèque, réagit avec les enzymes de l’organisme qui la transforment en arginine, un acide aminé bénéfique pour le cœur, les vaisseaux et le système immunitaire. «L’arginine stimule l’oxyde nitrique, un vasodilatateur, sur le même fonctionnement de base que le Viagra, ce qui traite et peut-être même prévient les troubles de l’érection », explique Bhimu Patil, chercheur et directeur du Texas A&M’s Fruit and Vegetable Improvement Center. «La pastèque n’agit pas aussi spécifiquement sur un organe que le Viagra, mais elle représente un bon moyen de dilater les vaisseaux sans risque d’effets secondaires dus au médicament.»
La peau
Mais Todd Wehner, qui étudie la reproduction de la pastèque à l’université publique de Caroline du Nord, avertit que quiconque prend du Viagra ne doit pas s’attendre à obtenir un effet comparable avec la pastèque. «Il semble que la pastèque ait une action intéressante mais qu’elle ne puisse pas se substituer à un quelconque traitement médical», souligne-t-il. L’oxyde nitrique peut aussi soulager une angine, une hypertension artérielle et bien d’autres problèmes cardiovasculaires, selon les résultats de cette étude. La peau de la pastèque recèle environ 60% de plus de citrulline que sa chair, ce qui peut toutefois varier, a ajouté Bhimu Patil. Mais les scientifiques devraient être capables de trouver les moyens de stimuler la concentration de la citrulline dans la chair. On en trouve dans les pastèques de toutes les couleurs, mais elle est plus concentrée dans celles à chair jaune, a souligné Penelope Perkins-Veazie, chercheur à Lane, Oklahoma. Cette scientifique juge valables les travaux de Bhimu Patil mais émet une réserve : il faudrait consommer l’équivalent d’environ un litre et demi de pastèque afin d’obtenir une quantité de citrulline capable de stimuler le taux d’arginine dans l’organisme. Le problème, c’est que quand vous mangez beaucoup de pastèque, vous avez tendance à aller plus souvent aux toilettes, remarque encore Penelope Perkins-Veazie. La pastèque, qui possède un effet diurétique, servait de traitement homéopathique pour les patients atteints d’insuffisance rénale, avant que la dialyse ne soit très répandue.
Effets positifs
Un autre problème réside dans la quantité de sucre qu’une consommation importante de pastèque pourrait introduire dans la circulation sanguine, favorisant les crampes, a poursuivi Mme Perkins-Veazie. Bhimu Patil a déclaré qu’il aimerait mener d’autres études sur la façon de diminuer le taux de sucre dans la pastèque. Le lien entre la citrulline et l’arginine peut aussi se montrer utile pour les obèses ou pour d’autres personnes souffrant de diabète de type 2. Les effets positifs, notamment vasodilatateurs, tout comme le fait le Viagra, commencent à être révélés par les travaux de recherche. La citrulline est présente dans d’autres cucurbitacées, notamment le concombre et le melon, à des taux très bas, et dans la protéine caséine du lait. Les concentrations les plus fortes de citrulline sont retrouvées dans les graines de noyer, selon Penelope Perkins-Veazie

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable