Monde : NIGERIA
Enlèvement de deux ressortissants allemands


Les expatriés enlevés vendredi dernier au Nigeria sont au nombre de deux et de nationalité allemande, a précisé leur employeur, une société allemande de construction, tandis que les forces de sécurité nigérianes poursuivaient hier leurs recherches pour les libérer. Dans un premier temps, on ignorait le nombre exact de personnes enlevées (une ou deux) et leur nationalité.
Mais leur employeur, la société Julius Berger, a précisé plus tard qu'ils étaient finalement deux et de nationalité allemande. «Nous suivons la situation», a déclaré hier à l'AFP un haut responsable nigérian de l'entreprise, sous couvert d'anonymat. «On cherche les ravisseurs avec l'objectif de sécuriser la libération des Allemands», a dit pour sa part à l'AFP Rita Abbey, porte-parole de la police de l'Etat de Rivers, qui englobe la ville de Port Harcourt où les Allemands ont été enlevés. «Les Allemands ont été emmenés en mer. Mais nous espérons retrouver les ravisseurs très bientôt», a-t-elle ajouté. Un soldat a été blessé par balle quand des hommes armés non identifiés ont enlevé vendredi les deux Allemands dans la «capitale» pétrolière du Nigeria, a-t-elle précisé. Aucun groupe n'a revendiqué jusqu'à présent l'enlèvement. Les violences, sabotages et enlèvements sont très fréquents au Nigeria, deuxième pays producteur de brut en Afrique. Le Nigeria a perdu un quart de sa production de pétrole depuis janvier 2006 en raison de ces violences.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable