Régions : BACCALAURÉAT 2008
Des résultats satisfaisants à Sétif


Pour la deuxième année consécutive, la wilaya de Sétif a réalisé des résultats satisfaisants dans l’examen du baccalauréat.

Ces résultats, 63% dans les deux baccalauréat, soit l’ancien et le nouveau système (66%) contre 54% l’année passée, lui permettent, et pour la première fois, d’être classée première à l’échelle de l’est du pays. Aussi le nombre de lauréats à Sétif a été revu à la hausse en réalisant un record, pas moins de 115 élèves lauréats (+ de 16 de moyenne dont 23 ont obtenu une moyenne supérieure ou égale à 17/20) dont 108 dans la filière sciences (nouveau système). Ces résultats, selon le directeur de l’éducation de la wilaya de Sétif, sont le fruit d’un travail expérimental mené à titre exclusif et innovateur dans la wilaya. Il s’agit de regrouper à chaque trimestre pendant les vacances scolaires, les élèves ayant obtenu une moyenne supérieure ou égale à 14/20 pour bénéficier des cours de soutien à titre spécial (une pépinière de lauréat). «Cette opération initiée par la direction de l’éducation pour la deuxième année consécutive a donné de très bons résultats et doit être généralisée sur l’ensemble du pays», a déclaré M. Ghanem, le directeur de l’éducation. Le premier établissement secondaire classé premier au niveau de la wilaya est le lycée Maïza- Mohamed de Béni-Fouda avec un taux de réussite de 86,62%. Le dernier établissement est, quant à lui, le lycée Bazer-Sakhra avec juste 41,67% de réussite. L’école privée El-Nour, qui a été classée dernière à l’échelle de la wilaya au bac de 2007, avait bénéficié d’un contrôle rigoureux cette année par les inspecteurs du secteur, ce qui lui a permis d’améliorer son rang et se classer 31e/62 en réalisant 64,29% de réussite. Sur les 42 candidats, 27 ont obtenu leur bac. Les détenus au niveau du centre de rééducation de Bel-Air ont réalisé quant à eux un taux de 61,54% et se classent à la 38e place sur un total de 6 2 établissements . L’établissement mythique de Sétif, à savoir le lycée Mohamed- Kerouani, qui a été classé avantdernier en 2007, a réussi cette année à progresser en se classant 14e avec un taux de réussite de 68,73%. Enfin, notons que les candidats libres ont réalisé un taux de réussite de 36,09%, alors que les candidats du Cneg n’ont obtenu que 09,33%.
Imed Sellami

SIDI-BEL-ABBÈS
Classée deuxième sur le plan national

La wilaya de Sidi Bel-Abbès s’est classée deuxième en régionale parmi 11 autres wilayas à l’issue de la déclaration des résultats des épreuves du baccalauréat session juin 2008 avec un taux de réussite de 64,98% pour le nouveau système et 56,08% pour l’ancien, contre 41,05% l’année dernière.
Vingt-cinq candidats ont décroché le baccalauréat 2008 avec mention très bien dont Bouterfas Mustapha, élève du lycée Sidi-Ali-Boussidi, qui est en tête des lauréats avec une moyenne de 17,32, talonné de près par Nichnich Yamina, élève du lycée Azza-Abdelkader dans le chef-lieu. Sidi-Bel-Abbès s’est surtout distingué dans les résultats de mathématiques où le taux de réussite est de 96% et en gestion économique avec 62,44%. A rappeler que 89,79 candidats étaient inscrits pour subir les épreuves du baccalauréat session juin 2008 dont 5 100 issus de l’ancien système et 3 879 de la nouvelle réforme. Si l’on se réfère aux taux de réussite enregistrés pour les deux systèmes, c’est celui de la nouvelle réforme qui est le plus important. C’est lors d’un point de presse animé au niveau du lycée Azza-Abdelkader que le directeur de l’éducation de Sidi Bel-Abbès a rendu publics les résultats du baccalauréat suivis de commentaires. Il a déclaré que les résultats de cette année sont à souligner puisque depuis 1962, date de l’Indépendance, Sidi Bel- Abbès n’avait pas enregistré un taux pareil et que la nouvelle réforme de l’éducation a porté ses fruits. Par ailleurs, il convient de rappeler que si pour le baccalauréat, Sidi Bel-Abbès est classée en deuxième position en régionale, il a par contre remporté la palme en raflant la première place de 70,74% à l’échelle nationale au classement des résultats du BEM session 2008, avec un taux de 70,74%. Dans la journée du samedi 12 juillet, les résultats du baccalauréat seront connus dans le détail comme le classement, le mérite des lycées et les noms des 25 lauréats qui l’ont obtenu avec mention très bien. Des portes ouvertes seront organisées dès aujourd’hui au niveau de la faculté centrale de l’université Djilali-Liabès lors desquelles les futurs étudiants recevront les orientations pour leur inscription. Pour les candidats admis, c’est déjà une nouvelle étape qui s’enclenche. Selon le ministère de l’Education nationale, la période des inscriptions est fixée du 20 juillet au 8 août alors que celle des préinscriptions s’étalera du 10 au 23 août.
A. M.

TIZI-OUZOU
Les lycéens s’illustrent

Il n’y a pas de doute : le baccalauréat 2008 restera dans les annales à Tizi-Ouzou.
Des chiffres éloquents qui tranchent avec une année pourtant chargée de doutes et dont le mouvement de colère des lycéens, qui avaient investi la rue pour exprimer leurs craintes, en janvier dernier, n’avait qu’attisé les craintes d’une fin d’année noire. Finies les années de mauvais cru. Avec un taux de réussite de 74,70% pour les candidats dits du nouveau système, et 64,51% pour ceux de l’ancien système, les lycéens de Tizi-Ouzou auront réussi un joli tir groupé, avec une mention particulière pour un lycée de Fréha, à une trentaine de kilomètres à l’est de Tizi-Ouzou, où le taux de réussite enregistré a été de 94,16%. Plus significatif encore, sur les 14 116 candidats ayant décroché le sésame pour l’université, 50 l’ont eu avec la mention «très bien», 590 avec la mention «bien» et pas moins de 4 111 avec la mention «assez bien». De quoi rester sans voix et redonner des couleurs aux parents qui, durant l’hiver dernier, broyaient du noir en raison des plaintes, hautement exprimées, de leurs enfants quant à la densité des programmes et au temps imparti avant l’examen. Des craintes, donc, reléguées définitivement au rayon des mauvais souvenirs grâce à ces résultats dus, selon la Fédération des associations de parents d’élèves de la wilaya de Tizi-Ouzou, d’abord aux élèves qui ont su relever le défi de réussir comme lorsqu’ils se sont mobilisés pour demander l’allégement du programme en janvier dernier. Une mobilisation d’envergure qui avait commandé à la Fédération des associations de parents d’élèves, par la suite, d’être partie prenante dans le suivi de l’évolution du programme dans chaque établissement. Pour le porte-parole de la Fédération , le mérite dans ces résultats revient aussi aux enseignants «qui ont consenti beaucoup de sacrifices en restant aux côtés des élèves même les vendredis, les jours fériés et pendant les vacances». Ce que confirment de nouveaux bacheliers qui tiennent à rappeler que même pendant les grèves des fonctionnaires auxquelles ils avaient souscrit, il y a eu des professeurs qui prenaient la peine de convoquer leurs élèves en dehors des heures légales pour ne pas nuire au mouvement, s’engageant ainsi dans un programme de récupération des heures perdues bien avant que le ministère ne le décide. Et puis, il y a cette initiative prise par la Direction de l’éducation qui, selon l’un de ses fonctionnaires, a exercé une pression terrible sur les proviseurs en exigeant qu’à la mi-mai les programmes soient totalement achevés. La cuvée 2008 restera sans doute comme une année de référence pour l’éducation à Tizi-Ouzou, qui, ainsi, efface d’un trait les misérables résultats des années ayant précédé les évènements de 2001.
Azedine M.

TIARET
55,55% un exploit !

Le taux de réussite aux épreuves du baccalauréat a atteint cette fois-ci 55,55% dans la wilaya de Tiaret, représentant 4 784 admis, soit un plus de 7,54% par rapport à l’an dernier Parmi ces lauréats, figurent 897 candidats libres. S’agissant du classement par établissement, l’on saura que le technicum Kadiri-Khaled de Sougueur s’est brillamment distingué pour la cinquième fois consécutive de surcroît, en décrochant la première place avec un taux inégalable de 95,12%, talonné par le lycée Belkheir-Cheikh de Aïn-El-Hadid et celui du Commandant Si- Zoubir avec respectivement 83,08% et 73,66%. Pour ce qui est de la meilleure moyenne, cette dernière est revenue au lauréat Benouali Abdelkader de l'établissement Belhouari de Tiaret avec 17,53/20 suivi de 18 autres candidats obtenant chacun d’eux plus de 16/20 de moyenne représentant la mention très bien. Cette prouesse n’a té concrétisé l’an passé que par six candidats seulement. Ces derniers figureront parmi les lauréats qui seront honorés prochainement, nous dit-on auprès de la direction de l’éducation. En matière de filières, ce sont les lettres et les sciences humaines qui se sont taillées la part du lion avec 71,39% alors qu’au niveau de la matière le taux le plus élevé l’a été en mathématiques (75%). A noter que le taux réalisé cette année a permis à Tiaret de se classer parmi les dix premières wilayas du pays, un véritable exploit pour la cité des Rostomides.
M. B.

RELIZANE
Le pourcentage en hausse
Les épreuves du baccalauréat se sont soldées pour les 8 900 candidats inscrits dont 7 000 scolarisés et 1 900 candidats libres par un taux de réussite de 62,24%. Le résultat affiché cette année est en hausse par rapport à celui de l’année dernière. Le lycée en tête de liste est celui de Sidi- M’hamed-Benali situé à 71 km du chef-lieu de la wilaya, avec un taux de réussite de 100% suivi de celui de Medioun, le 3e étant le lycée des Frères- Driff de Mazouna.
A. Rahmane

SOUK-AHRAS
Un taux de réussite de 50,66%
Les résultats des examens du baccalauréat, toutes filières confondues, n’ont pas manqué de charrier leur lot de joie et de larmes. 50,66%, tel est le taux de réussite à cet examen. L’on apprend que sur 4 070 candidats pour les deux systèmes (l’ancien et le nouveau), 5 lauréats ont obtenu la mention «très Bien» avec une moyenne variant entre 16 et 16,47 et 103 la mention «bien».
Barour Yacine

BOUIRA
Le lycée Si-Haouès se distingue
Avec un taux de réussite de 56,65%, soit 6 570 candidats admis sur 11 597 ayant passé l’examen, pour les candidats scolarisés et 33,29% pour les candidats libres, soit 815 admis sur 2 556 candidats, la wilaya de Bouira a enregistré un taux satisfaisant par rapport à la moyenne nationale qui est de 56%. Côté performance, la Palme d’or revient au lycée Si-Houès de Lakhdaria dont le taux de réussite est de 84%, suivi de près par un autre lycée de Lakhdaria avec 80% puis le lycée Hamza (ex-lycée de jeunes filles ) de Bouira avec 78%. Concernant le meilleur résultat obtenu, celui-ci est l’œuvre de la candidate Telach Nour El Houda, dans la filière mathématiques au lycée Aomar, qui a obtenu la moyenne de 17,33/20 avec mention très bien.
Y. Y.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable