Sports : ATHLÉTISME
MEETING INTERNATIONAL DE TANGER
El Guerrouj prépare son «plateau»


L’ancienne star mondiale Hicham El-Guerrouj, à la tête du meeting de Tanger, est devenu le Brugger et Meert de Tanger. Portant une casquette et un jean avec un talkie-walkie à la main, le néo-organisateur est au four et au moulin.

Dans un briefing avec ses six collaborateurs, El- Guerrouj ne néglige aucun détail. «Tout le monde a eu sa chambre ? Les badges sont prêts ? Le transport fonctionne bien ? Y a-t-il d’autres propositions ou questions ?» Dans une grande ambiance, l’ancien joueur du Havre, Naceri Mohamed, qui s’est converti dans l’organisation des manifestations sportives internationales qui se tiennent au Maroc, ne pouvait contenir ses éclats de rire. Quand le «chef» parle avec humour, tout le monde prend note. Après les séances de travail, place à la bouffe. El Guerrouj et son staff issu de Casa se dirigent vers le resto du coin, et non celui des athlètes. Dans la foulée, El Guerrouj, qui garde toujours l’allure d’un athlète en compétition, ne passe pas inaperçu malgré ses lunettes incognito. Lorsque le premier groupe d’athlètes algériens est arrivé à l’hôtel, c’est lui qui les a accueillis avant de donner des instructions à l’un de ses collaborateurs pour donner les clés des chambres. Ensuite, il a papoté longtemps avec le coach du MCA, Bounour Abderazak, en abordant plusieurs sujets. Bounour, un peu timide, a apprécié la simplicité d’El Guerrouj. «C’est le véritable esprit des stars. El Guerrouj, que j’ai connu à Ifrane, est resté toujours lui-même. Le lendemain (samedi), El Guerrouj est revenu confirmer si les athlètes algériens avaient effectué leur séance d’échauffement au stade. Parmi tous les athlètes invités, El Guerrouj n’a pas oublié les représentants algériens. » De son côté, Aziz Daâouda (ancien manager d’El-Guerrouj), chargé des engagements des athlètes, s’explique : «On est là pour accueillir encore des athlètes. Tout se passe bien pour que le meeting connaisse un franc succès. Cette compétition permet aux athlètes de réaliser les minima A. Au programme, il y aura 15 compétitions internationales et 4 épreuves nationales. Ce qui n’est pas mal pour cette première qui aura lieu dans le vieux stade Marshan. «L’entrée sera gratuite », dira-t-il. C'est dans cet état d'esprit que la ville de Tanger vit son premier meeting international sous le label El Guerrouj. Le directeur de la réunion n'est autre que Moumen Abdenacer, ancien champion d'Afrique du décathlon. Les Algériens invités à cette réunion sont : Kamel Boulahfane (1500 m), Aggoune Khoudir (5000 m), Bensaâdi (5000 m), Abdelhakim Maarouz, Mustapha Ferrane (3000 m steeple) et Nahida Touhami (1500 m).
C. B.

MEETING DE ROME
Boulahfane et Manceur réalisent les minima A

La patience finit toujours par payer. Les athlètes Kamel Boulahfane (1500 m) et Manceur Nadjim (800 m) ont mis à profit la réunion de Rome (Golden League) pour réaliser les minima A afin de participer aux JO de Pékin. Boulahfane (8e), déjà qualifié sur la base des minima réalisés l'an dernier, a fait un excellent temps de 3'33''14. Quant à Nadjim, il a démarré en dilettante avant de se ressaisir pour soigner son record personnel (1'44''05). Boukensa Tarek, le premier Algérien qualifié sur 1500 m, s'est classé 3e en 3'31''98 (meilleur Algérien de l’année). Sur 5000 m, Khadar Samir a terminé 14e (13'45''55). Enfin Rabie Makhlouf (9e) a réalisé son meilleur temps de la saison sur 3 000 m steeple (8'26''91). Ce dernier a déjà gagné son billet pour Pékin.
C. B.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable