Actualités : MARCHÉ DU MÉDICAMENT
Les opérateurs obligés d’investir en Algérie


Désormais, les médicaments produits en Algérie sont interdits d’importation. Il est également instauré une obligation aux opérateurs et laboratoires pharmaceutiques étrangers d’investir en Algérie. C’est ce qu’a indiqué le ministre du travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Tayeb Louh, lors de sa communication hier en conseil du gouvernement.
Ces mesures, a expliqué le ministre de la Communication qui rendait compte le même jour devant la presse, au CIP, visent à réguler le marché du médicament. Le département de Tayeb Louh a également fait annonce de l’élargissement de la nomenclature des médicaments soumis à la tarification référentielle. La mesure prise par le passé de soumettre une liste de médicaments à une tarification référentielle a été gelée jusqu’au 2 octobre dernier où elle a connu un début d’application. Boukerzaza a indiqué qu’en l’intervalle de moins d’un mois depuis sa mise en application, pas mois de 50% des prix des médicaments remboursables ont vu leurs prix baisser. Le ministre de la Communication a expliqué que toutes ces mesures travaillent à sauvegarder le pouvoir d’achat mais surtout visent à maintenir et consolider les équilibres financiers des caisses d’assurance sociale, lesquels sont sérieusement menacés. «Le coût des remboursements a triplé entre 2001 et 2008. Il est passé de 23 à 70 milliards de dinars. En 2007, il a été remboursé 50 millions d’ordonnances, soit un coût de 64,56 milliards de dinars. Pour le seul premier semestre 2008, c'est-à-dire jusqu’à juin, les caisses de Sécurité sociale ont remboursé un total de 39,55 milliards de dinars», a indiqué Boukerzaza. Rappelons que l’Algérie compte 8 millions d’assurés sociaux. Le ministre du Travail et de la Sécurité sociale a fait aussi part de l’installation d’une commission ministérielle qui travaillera sur le régime de convention entre hôpitaux et caisses de Sécurité sociale en matière de remboursement. Il a informé aussi de l’assainissement du fichier du tiers payant et l’instauration d’une nouvelle carte pour les bénéficiaires.
S. A. I.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable