Actualités : «HEBERTPROT-P» DE LAD-PHARMA
Un traitement révolutionnaire contre l'ulcère du pied diabétique


Un médicament contre l'ulcère du pied diabétique est actuellement disponible en Algérie. Fruit d'une collaboration algéro-cubaine entre Lad-Pharma et Heberbiotec, «Hebertprot-P» pourrait réduire les risques d'amputation. Ce médicament révolutionnaire représente actuellement l’unique alternative pour le traitement de l'ulcère du pied diabétique et la prévention de l’amputation.
Wassila Zegutitouche - Alger (Le Soir) - Protéger le diabétique de l'une des complications les plus redoutable, qu'est l'amputation du pied, est désormais la préoccupation de Lad- Pharma. Ce laboratoire, qui a organisé, hier à Alger, son premier séminaire national sur l'ulcère du pied diabétique, a ainsi fait la promotion de son nouveau produit. «Le séminaire a un double objectif : d'abord encourager la prévention. Pour cela nous avons édité un double carnet portant des conseils sur le traitement du pied diabétique », explique le Dr Djebbar, P-dg de Lad-Pharma. Ce carnet sera distribué gratuitement au niveau de l'ensemble des pharmacies. Vient en second lieu «la thérapeutique de la prise en charge de l'ulcère du pied diabétique qui nécessite une équipe pluridisciplinaire». Afin de mieux présenter le produit et ses effets sur l'ulcère du pied diabétique «nous avons fait appel à un spécialiste cubain pour faire la présentation de Heberprot-P», ajoutera le Dr Djebbar. Notre interlocuteur nous fera savoir que la molécule utilisée dans ce traitement n’est pas étrangère à Lad- Pharama. «C'est un facteur de croissance épidermique d'origine humaine. La protéine en question est présente dans la salive, les larmes, le sperme...» Elle favoriserait en outre la cicatrisation rapide. Le Dr Djebbar ajoutera que «ce facteur de croissance est utilisée dans la composition d'une crème cicatrisante (Hebermin), commercialisée depuis huit ans». Utilisé par voie injectable, Heberprot- P est présenté sous forme de kit, contenant une poudre, une eau pour préparation et quatre seringues. Il s'agit «d'un produit hospitalier qui requiert une certaine délicatesse dans son utilisation. Il stimule la cicatrisation de l’ulcère du pied diabétique prévient les amputations», selon le Dr Nadir Mekrebi, responsable marketing à Lad-Pharma. Et d'ajouter que «c'est un processus de biotechnologie et de génigénétique très récent». Sinon l'unique sur le marché du médicament. Actuellement, le produit est fabriqué à Cuba, en attendant sa fabrication par Lad-Pharma. Il est testé depuis une année par le Pr Djoucdar, chef de service de chirurgie plastique à Douéra, sur plusieurs patients et aurait, semble-t-il, donné des résultats très probants. Enregistré cette année, la commercialisation du produit a débuté il y a un mois. Ses propriétés et avantages se résument en sa capacité de stimulation de la granulation, mais aussi en l'accélération de la re-épithélisation de l'ulcère du pied diabétique. Il permet la réduction du temps de cicatrisation ainsi que le nombre de débridements chirurgicaux et récurrences locales. Lors de cette rencontre, les séminariste ont passé en revue toutes les complications liées à l'ulcère du pied diabétique. Il convient de noter que plus de 70 % des efforts du personnel médical sont orientés vers la prise en charge de l’ulcère du pied diabétique qui constitue un véritable problème de santé publique. La prise en charge nécessite toute une structure spécialisée pluridisciplinaire. Malheureusement, plusieurs patients atteignent la phase de l'amputation, et le coût de la prise en charge alourdit quelque peu le budget de santé. Lad- Pharma évalue le coût global d'une amputation à quelque 8 à 9 millions de dinars, entre frais des médicaments, soins ambulatoires et hospitalisation.
W. Z.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable