Régions : SKIKDA
Un taux de couverture de 50 % dans la distribution du gaz naturel


C’est l’objectif de la Direction de l’énergie et des mines, selon le directeur en charge du secteur lors de la 2e session ordinaire de l’APW, qui s’est tenue dimanche et lundi, et qui a été réservée aux dossiers de la jeunesse, de l’alimentation en gaz et de l’électrification rurale ainsi qu’à la présentation du rapport des rentrées scolaire et universitaire.

«C’est un challenge qu’on s’est fixé mais qui reste conditionné par la conjugaison des efforts de toutes les parties prenantes, notamment l’APW dont les propositions sont le socle fondateur de notre travail», déclara-t-il. L’intervenant se targue du lancement de quatre DP (Distribution publique de gaz) depuis ces trois dernières années ; «quand j’ai pris mes fonctions, il n’y avait que le DP de la région de Filfila en voie de lancement. Actuellement, on a, en comptant ce dernier, cinq DP en phase d’exploitation, Béni Béchir, Menzel Bendiche, Bouchtata et Djendel». Le PQLS, programme des quartiers et lotissements sociaux, connaît également des avancées notables en dépit des contraintes rencontrées sur le terrain, «Souvent, les plans qui nous sont remis par les services communaux ne sont pas actualisés. A titre d’exemple, on a lancé le programme à la briqueterie sur une distance de 11 km au lieu des 5 initialement prévus». Il admet également que des lacunes existent, plus particulièrement celles soulevées par les élus lors du débat dans la salle. Parmi elles, il convient de signaler le déséquilibre régional dans la distribution du gaz. Aïn-Bouziane, Oum-Toub et Tamalous sont les régions qui seraient les plus pénalisées. Ce sont les élus qui l’affirment. La dernière citée est normalement la plus mal lotie, vue sa forte population. La couverture demeure disproportionnée par rapport aux potentialités qu’elle recèle. En prévision, à la fin 2008, il est prévu l’atteinte de 87 935 km de réseau de gaz. Le nombre d’abonnés, selon les statistiques arrêtées au 31 décembre 2007, est de 42 956 familles, 970 particuliers, 785 administrations et 42 entreprises du secteur industriel. La daïra de Skikda se taille la part du lion avec 23 513 abonnés, suivie de Harrouche, avec 5291 abonnés et Collo avec 3 603. Dans le peloton de queue, on trouve trois daïras, Tamalous, Ouled Attia et Aïn- Kechra, démunies totalement de raccordement au gaz naturel. La consommation des ménages a été revue à la baisse en 2007 par rapport à 2006, elle est passée de 448.09 M/TH à 469.17 M/TH. Selon un document de la Sonelgaz, 21 des 38 communes que compte la wilaya ont eu une consommation nulle en gaz naturel. Dans le cadre du PQLS, la wilaya a bénéficié d’une rallonge de 11 km, touchant 625 familles résidant dans 8 lotissements relevant de trois communes, Skikda, Sidi- Mezghiche et Ramdane Djamel. Actuellement, comme déjà rapporté, le taux de couverture a atteint 105%. Le DPE, Distribution publique de gaz naturel, a, quant à lui, touché quatre communes citées plus haut. Le nombre de branchements s’élève à 3 558. Le réseau de distribution est de 101 318 km, celui du transport est de l’ordre de 22 65 km. Le taux de couverture en gaz naturel est de 38%. Le défi lancé par le secteur n’est pas irréalisable.
Zaïd Zoheir

Une jeune femme victime d’un crime crapuleux
L’immeuble du front de mer implanté sur la corniche de Skikda a été, dimanche, le théâtre d’un crime crapuleux dont la victime est une jeune femme âgée de trente ans. En effet, B. B., a été retrouvée dans son appartement gisant dans une mare de sang. Selon des sources sûres, c’est suite à un appel téléphonique anonyme que les éléments de la Protection civile ont découvert le corps sans vie de la victime qui porte, selon les mêmes sources, des traces de trois coups de poignard, au cou, à la cuisse et au buste. Le corps a été transféré vers la morgue du centre hospitalier de Skikda en attendant l’aboutissement de l’enquête policière ouverte à cet effet.
Z. Z.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable