Sports : ASM ORAN
Entre illusion et lente agonie


L’échéance fixée a pris fin et rien de positif ne pointe à l’horizon pour les Asémistes. Cependant, les joueurs et le coach s’entraînent sereinement afin d’être fin prêts pour les rencontres à venir. C’est aux membres de l’AG de décider de la suite à donner concernant les dernières pérégrinations.
L’agrément avait été déposé auprès de qui de droit pour permettre à Tekkouk, élu lors de l’AGE, d’user de son droit de solliciter des subventions et des aides auprès des autorités locales et celles de la wilaya. Entre-temps, le nouveau président se devait de verser au moins une partie de la prime de signature aux joueurs, mariés ou qui ont une famille à charge. Hélas, aucun signe positif n’est venu apaiser la souffrance morale des uns et donner de l’espoir aux autres. Voilà comment un problème d’argent peut détruire ce qui été bâti avec les joueurs et des dirigeants bénévoles. Les projets de Tekkouk sont fort intéressants, mais il fallait d’abord avoir des assises solides qui vont de pair avec une telle organisation, sachant que le temps presse, du moment que le challenge est lancé. La phase aller est en voie de se consumer et le mercato arrive à grands pas. Sans moyens financiers, l’ASMO ne peut se renforcer. Elle risque, au contraire, de perdre quelques-unes de ses perles.
C. K.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable