Actualités : RESSOURCES EN EAU
Sellal inspecte les chantiers d’Alger


Le ministre des Ressources en eau, Abdelmalek Sellal, a procédé à l’inspection de trois importants chantiers à Alger. La première halte a été observée à Douéra où les travaux de réalisation d’un barrage d’eau battent leur plein.
Nabil M. - Alger (Le Soir) - Ce barrage, dont la livraison est prévue durant le premier semestre 2009, servira à l’irrigation de la partie ouest de la Mitidja, environs 172 ha. En outre et suivant les instructions du ministre, une partie de l’eau du nouveau barrage de Douéra va être gardée en réserve pour la gestion des situations urgentes d’alimentation en eau potable pour Alger. Le projet, d’un montant de 7 713 109 531,26 DA, a été confié à deux entreprises. Il s’agit de l’ETRHB pour la partie algérienne et de Teixeira du Portugal. Le ministre, qui a suivi le compte rendu des responsables de cet ouvrage, a demandé à ce que le processus de remplissage du barrage commence dès avril 2009. La livraison totale pourrait être alors effectuée en septembre 2009. Le nouveau barrage de Douéra sera alimenté à partir de oued Mazafran et celui de Hammam Melouane. Le ministre a expliqué que le rationnement à partir de oued Hammam Melouane est salutaire. En effet, Oued Hammam Melouane n’est autre que le la partie supérieure de oued El- Harrach. Ainsi, près de 80% des eaux de cet oued vont être captées en amont pour être transférées vers le barrage de Douéra. Selon Abdelmalek Sellal, cela va permettre à oued El-Harrach de gagner en salubrité. Des directives ont également été données pour lancer dès à présent une campagne de plantation d’arbres sur les berges du barrage pour en faire un lieu de loisir et de détente. Le deuxième chantier visité est celui des travaux de dédoublement du collecteur de Bab-El-Oued. D’un diamètre de 4 m et d’une longueur de 5 km, le nouveau collecteur s’étend des hauteurs des Baranès et se termine sur le front de mer au niveau du boulevard Mira. La partie creusement est assurée par des micro-tunneliers qui avancent à raison de 10 m par jour dans un sol à structure rocheuse. Une fois livré en octobre 2009, Alger sera à l’abri des risques des inondations. Le dernier point visité est le chantier de réalisation du collecteur de la Pointe-Pescade. Long d’une trentaine de kilomètres, il commence depuis la commune de Raïs Hamidou et s’achève à hauteur du quartier Ruisseau. Il permettra d’avoir une eau de mer plus claire au niveau de la Baie d’Alger.
N. M.



Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2008/10/23/article.php?sid=74873&cid=2