Culture : ALEJANDRA CIFUENTES DIAZ & VERA AÏT-TAHAR, UN DUO EN LA MAJEUR À LA RADIO NATIONALE
L’émotion en mouvement !


L’auditorium de la Radio algérienne a accueilli jeudi dernier un concert de la pianiste canadienne d'origine chilienne Alejandra Cifuentes Diaz en duo avec Vera Aït- Tahar, premier violon de l'Orchestre symphonique national d'Alger. Les musiciennes ont programmé une sonate pour violon et piano K.305, en la majeur de Wolfgang Amadeus Mozart. S'en est suivie une sonate pour violon et piano Opus 12,no.2 en la majeur de Ludwig van Beethoven.
Une émotion hors du commun flottait dans l'auditoire grâce aux notes superbes que ces deux grandes artistes faisait naître de leurs instruments, une synergie pure. Vera Aït- Tahar et Alejandra Cifuentes Diaz hypnotisèrent le public grâce à la perfection de leur musique. Une atmosphère poétique, une réelle invitation au voyage tournoyait dans les airs de l'auditorium. Une dernière sonate de César Franck a su créer la combinaison parfaite entre les mélomanes et les artistes. Le public vivait la musique, des femmes et des hommes de tout âge avec un large sourire aux lèvres, le regard admiratif, presque enfantin devant ces deux êtres connus et reconnus pour la difficulté de leur travail et pour les émotions qu'ils transmettent. Un mouvement de joie, de peine, d'espoir, de beauté intacte passait dans les âmes des personnes présentes. Ce concert organisé par l'ambassade du Canada à Alger, en collaboration avec la Radio nationale, restera dans les memoires des spectateurs qui ont longuement remercié Alejandra Cifuentes Diaz et Véra Aït-Tahar avec plusieurs rappels !
Rafik Bouchène

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable