Régions : BOUIRA
Huit projets d’investissement agréés par le Calpi


Le comité d’assistance et de localisation des projets d’investissement de la wilaya de Bouira, ou Calpi, réuni ce mercredi sous la présidence du wali, Bouguerra Ali, a eu à agréer huit projets d’investissements.
La réunion à laquelle ont assisté les responsables de l’Urbab, propriétaires de la zone industrielle (ZI) de Sidi-Khaled, certains directeurs d’exécutif, des P/APC et des chefs de daïra concernés par les lieux d’implantation de ces projets, a eu lieu au niveau de la salle des réunions de l’APW et a été l’occasion pour les investisseurs de défendre leurs projets mais également pour le wali de rappeler certains projets que le Calpi avait agréés et qui traînent toujours. Ainsi en est-il du projet de partenariat entre la ferme-pilote Boucheraïne d’El-Esnam et l’industriel Rebrab et portant sur la production de semence de pomme de terre et la construction de bases logistiques pour le conditionnement de ces semences. Le wali a invité les services de l’agriculture et ceux chargés du Calpi à accélérer les procédures administratives afin de permettre à cet investisseur qui n’est plus à présenter d’entamer son projet surtout quand on sait que le dit-projet prévoit quelque 1200 emplois directs. Et toujours au sujet de l’industriel Rebrab, le wali a rappelé également le projet que celui-ci ambitionne de réaliser à la sortie nord de Bouira et qui consiste en un hypermarché. Le wali insistera sur ce projet qui générera également quelque 2000 emplois directs et son impact sur la wilaya tant il sera un marché régional qui attirera des citoyens de toutes les wilayas limitrophes surtout avec la réalisation de toutes les routes, rocades et autres autoroutes au niveau de la wilaya de Bouira qui deviendra un véritable carrefour tant du côté de la capitale que de celui du port de Béjaïa, de Tizi- Ouzou, M’sila, Médéa et Bordj- Bou-Arréridj. Par ailleurs et pour revenir aux projets d’investissement que le Calpi a agréés ce mercredi, il s’agit de trois unités qui seront implantées à la ZI de Sidi- Khaled, distante de 10 Km au sud de Bouira et à 3 km de l’autoroute Est-Ouest et de la RN5 ; une unité de fabrication et de transformation du marbre qui générera 40 emplois directs ; une unité de fabrication de la tôle ondulée et galvanisée avec 52 emplois et enfin, une unité de fabrication de la mousse polyuréthane avec 102 emplois directs. Le quatrième projet agréé concerne une unité de transformation de marbre et de bitume qui sera implantée à la zone d’activités de Bechloul et générera 100 emplois directs. Au niveau de la ville de Bouira, ce sont deux cliniques ; l’une pluridisciplinaire et l’autre de cardiologie et de la chirurgie cardiovasculaire, qui généreront chacune 64 emplois directs, qui ont été agréées. Enfin, deux autres projets portant sur la réalisation de chambres froides dont la wilaya qui possède plusieurs produits agricoles sujets à conditionnement ont été agréés ; l’un à Taghzout et l’autre à Aïn- Bessem. Au cours de cette réunion, le wali a insisté sur les délais de réalisation de ces projets en rappelant que sa priorité pour l’année 2009 est l’investissement, seul à même de générer de l’emploi et de sortir la wilaya de sa léthargie. Cependant, l’investissement au niveau de la wilaya ne doit pas se confiner dans certaines régions seulement. Le wali devra se pencher sur la région est de la wilya, celle qui a souffert pendant les événements du printemps noir. Au niveau de la daïra de M’chédallah, la création d’une zone d’activités intercommunale est une urgence.
Y. Y.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable