Régions : MASCARA
Gestion des projets dans le monde associatif


Un cycle de formation se déroule du 20 au 24 décembre au Centre d’information et d’animation de la jeunesse de Mascara, organisé par l’association SOS Jeunesse en collaboration avec l’Office des établissements de jeunes et l’auberge de Bouhanifia. Il s’adresse, nous dira un organisateur, à l’ensemble des associations ainsi qu’à tout porteur de projet susceptible d’apporter un plus et redynamiser le mouvement associatif pour une meilleure contribution dans le développement local.

Entre autres techniques développées à travers les communications, l’on a privilégié l’initiation à la maturation des projets et leur gestion en se référant au modèle européen qui utilise une approche participative pour le montage desdits projets. Dépasser ces manifestations de circonstance est une priorité des organisateurs qui mettent l’accent sur la communication pour cibler le grand public. Le défi est relevé mais la chose n’est pas aisée. Et pour cause. Lors de ce premier jour, l’on ne se bousculait pas au portillon. Pourtant, ce sont plus de mille associations, toutes activités confondues, qui sont recensées au niveau de la wilaya de Mascara et elles sont plutôt transparentes.

La piscine était fermée pour cause d’aménagement
Des adhérents de la piscine couverte, située au niveau de l’OPOW de Mascara, ont protesté contre la fermeture de celle-ci à travers une correspondance adressée aux autorités de wilaya et dont une copie nous a été remise. Il semblerait que ceux qui la fréquentaient ne connaissaient pas les raisons de sa fermeture puisque, renseignements pris auprès d’un responsable, il s’avère que des travaux d’aménagement sont engagés au niveau de ladite piscine qui rouvrira bientôt ses portes.

Perturbation dans le ramassage des ordures
Des habitants d’une partie de la zone 8 de Mascara, à proximité de ce que l’on appelle communément «stade Nedjma», ont été surpris de voir les ordures stagner devant chez eux pendant au moins deux jours. «Les éboueurs sont-ils en grève ?» nous dira l’un d’eux. Il n’en est rien puisque dans la nuit de vendredi à samedi, l’on a débarrassé la quartier des ordures. Nous apprendrons également qu’au niveau de la commune des sanctions avaient été précédemment prises contre des agents de nettoiement et un chef de groupe, soit une dizaine au total, pour travail non accompli.
M. Meddeber

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable