Régions : SOLIDARITÉ À TLEMCEN
La rahma est l’affaire des citoyens


Il y a un mois, nous avons lancé un SOS pour venir en aide à une famille démunie dans la localité de Béni- Snous. Notre article «Détresse d’une handicapée à Béni Snous» a eu un écho auprès de bienfaiteurs qui se sont manifestés et nous avons reçu plusieurs appels qui ont proposé leur aide à Fatma et son frère Hafid, tous les deux handicapés moteurs et vivant sous le toit de leur père grabataire, âgé de 85 ans.

Cette malheureuse personne demandait tout juste une chaise roulante pour pouvoir se déplacer et rien d’autre. On attendait la réaction des pouvoirs publics et notamment de l’assistance sociale, mais rien de ce côté-là. Encore une fois, la solidarité et la rahma sont venues d’ailleurs, de ces citoyens qui restent sensibles à la détresse des autres. Fatma et Hafid ont eu leurs chaises roulantes. Le groupe Dennouni et l'association El-Amal de Ghazaouet ont soulagé la souffrance de cette famille en leur offrant les deux chaises roulantes. A noter à l’occasion que le groupe Dennouni a de tout temps répondu aux appels de solidarité aussi bien à Tlemcen qu’ailleurs et ce, par fidélité à la mémoire de leur père Hadj Mohammed, ce patriarche respecté à Tlemcen.

Inquiétude pour les SDF de la wilaya
Les sans-domicile fixe et les malades mentaux qui erraient dans la ville n’ont plus donné signe de vie depuis les fortes chutes de neige et le grand froid qui ont paralysé la ville. Un citoyen nous a alerté sur le cas de deux SDF qui au lendemain de ce mauvais temps dormaient encore au petit matin à la belle étoile sous la neige, près de la station de taxis à Bab Ouahran, des citoyens les ont protégés avec des couvertures mais on ne sait toujours pas ce qu’ils sont devenus. L’hiver ne fait que commencer et tout le monde sait qu’il y a des êtres humains qui risquent leur vie.
M. Zenasni

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable