Actualités : SÉMINAIRE NATIONAL SUR L’ENVIRONNEMENT ET L’INDUSTRIE À ORAN
Les experts optent pour une stratégie de prévention


Pas moins d’une cinquantaine de cadres, d’institutions publiques nationales et locales, managers d’entreprises, chefs de projet, responsables d’agences ou de bureaux d’études spécialisés, ont pris part hier au coup d’envoi de la première édition du séminaire national sur l’environnement et l’industrie. Ce séminaire, qui se déroulera sur deux jours, les 27 et 28 janvier 2009, aura pour cadre l’hôtel Sheraton d’Oran.
Cet événement intervient, selon les organisateurs, à un moment crucial, où la nécessité d’une stratégie claire de lutte contre la pollution devient indispensable, notamment avec le développement industriel de ces dernières années. Cette rencontre regroupera, pour la première fois, à Oran, des experts, des consultants et des managers… venus des quatre coins du pays assister aux conférences et ateliers animés par des professeurs d’université de diverses spécialités. Organisée sous le haut patronage du ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, cette rencontre devait être rehaussée par la participation de plusieurs experts et consultants nationaux et étrangers de haut niveau, venus d’Algérie, d’Espagne, de Tunisie, du Maroc, de France, du Canada et d’Italie. Selon les organisateurs, il s’agit «d’un important événement destiné à susciter le débat autour de l’environnement et de sa relation avec l’industrie, à la lumière des multiples projets envisagés par les programmes de développement engagés». Il est également question «de mettre l’accent sur les enjeux et leurs facteurs explicatifs, la situation de l’environnement et les moyens mis en place pour parer à sa détérioration». Présent lors de ce séminaire, le directeur de l’environnement de la wilaya d’Oran dira qu’un budget de trois milliards de dinars a été octroyé par la tutelle pour la réalisation de trois centres d’enfouissement technique (CET), déployés sur trois sites, pour les zones Centre, Est et Ouest. Celui du Centre prendra en charge les déchets collectés par les communes d’Oran, d’Es-Senia et de Bir El-Djir et se chargera donc de 70 % de la collecte. Le montant du budget alloué à ce projet est de 150 millions de dinars. Concernant le CET chargé de la zone Ouest, il est programmé pour être opérationnel dès la fin des travaux des voies d’évitement. Pour ce dernier, il a été débloqué une enveloppe de 40 millions de dinars. Les travaux de ce séminaire se poursuivront aujourd’hui et permettront aux participants «de vulgariser la situation des différentes zones territoriales, les pollutions qu’elles ont subies et leurs retombées socioéconomiques et culturelles, tout en mettant en exergue les caractéristiques du développement, les contraintes imposées par l’économie et les instruments prévus par les pouvoirs publics pour préserver, promouvoir et développer l’environnement, en maîtrisant les enjeux, tout en relevant les défis qui s’imposent».
B. A.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable