Actualités : DEUXIÈME ÉDITION DU SALON DE LA PHARMACIE (SIPHAL)
Les professionnels en quête de nouveautés


La deuxième édition du Siphal (Salon international de la pharmacie et de la parapharmacie en Algérie) s’est ouverte hier aux Palais des expositions et s’étalera jusqu’à demain. Cette année, il a pour slogan la vulgarisation de la carte Chifa. Une soixantaine d’exposants ont pris part à ce salon dont les initiateurs veulent en faire un rendez-vous des professionnels où seront discutées et débattues toutes les questions relatives à ce secteur, précisément celle du développement de la production nationale.
Un engouement a été enregistré hier, pour la première journée. En effet, les médecins, pharmaciens et opérateurs économiques activant dans le secteur parapharmaceutique étaient nombreux à visiter les différents stands. La Caisse nationale de la sécurité sociale était représentée par la direction de Boumerdès où la carte Chifa est opérationnelle depuis plusieurs mois. «Nous expliquons aux citoyens et aux professionnels qui sont en contact direct avec les assurés sociaux comment fonctionne la carte Chifa», nous dira une employée de la Cnas. Evoquant l’expérience de la wilaya de Boumerdès, notre interlocutrice dira qu’au départ, «des difficultés techniques ont été rencontrées et les assurés étaient mécontents, mais quelques semaines ont suffi pour que les choses rentrent dans l’ordre». Abordant les dernières mesures prises par le gouvernement pour encourager la production nationale, les producteurs nationaux disent qu’ils ont besoin de temps avant de pouvoir mettre en œuvre cette nouvelle politique. Car, produire jusqu’à satisfaire la demande nationale en médicaments exige des moyens financiers importants et un personnel hautement qualifié, ainsi qu’un développement de la recherche dans les domaines médical et pharmaceutique.
R. M.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable