Sports : CYCLISME L’AGE DE LA FAC, VENDREDI
Naïdji mène la sale besogne


Le président sortant de la FAC continue de gérer à distance une fédération qu’il est censé avoir quittée au lendemain de son assemblée générale ordinaire, tenue vendredi passé. Mohamed Nacereddine Naïdji vient, en effet, de transmettre un communiqué à l’attention des membres de l’AG, les informant de la date de la tenue de l’assemblée générale élective, ce vendredi à l’hôtel militaire de Blida.
Cette infraction (c’en est une puisque réglementairement Naïdji n’avait pas le droit de convoquer une telle AG dans la mesure où il a perdu toute autorité sur la gestion de la FAC) qui a mis dans la gêne la commission de candidature et d’organisation dudit conclave, seul organe habilité à exercer une telle fonction, démontre clairement l’ingérence de l’exprésident de la fédération dans la préparation de sa succession. Mieux, Naïdji se permet le luxe de fixer la procédure de dépôt des candidatures (délais de dépôt, de traitement des dossiers, des recours et la publication des résultats des travaux de la commission de candidature). Celle-ci s’étale du 24 au 27 janvier (dépôt des candidatures) et se poursuit jusqu’à vendredi matin (traitement des dossiers, des recours et publication de la liste officielle des candidats retenus). Cette course contre la montre a eu ses effets sur l’opération de manière générale puisque jusqu’à hier matin un seul candidat (M. Fezouine Rayane) a fait acte de candidature. Hier, la liste des experts du MJS a été révélée et on murmure qu’une seconde candidature aurait été enregistrée en fin d’après-midi.
A. A.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable