Régions : SECTEUR DE LA SANTÉ À TIARET
Des suspensions en série


Une commission de contrôle, relevant de la direction de la santé et de la population de la wilaya de Tiaret, inspecte depuis quelque temps les structures sanitaires implantées à l’échelle locale et ce, en vue de s’enquérir, entre autres, des conditions de travail, de la qualité de l’accueil et des prestations offertes aux citoyens.
Menée par pas moins de trois cadres issus des différents services de la DSP, cette opération, qui a ciblé les hôpitaux, polycliniques, salles de soins…, s’est déjà soldée par la prise d’une multitude de mesures dont la suspension de plusieurs agents médicaux et paramédicaux, pour négligence, absentéisme ou autres fautes professionnelles tel le non-respect des règles d’hygiène. Les contrôleurs avaient même trouvé, lors de leurs descentes inopinées, un centre de santé fermé durant les heures de travail, c’est dire le degré de négligence qui plane au sein de ce secteur stratégique. Cette opération, qui a l’habitude de se faire au titre des missions ordinaires de la DSPRH, a pris une dimension plus rigoureuse depuis que le wali de Tiaret avait effectué un visite inopinée aux UMC du secteur sanitaire Youssef-Damardji de la ville, où il avait fait un constat des plus alarmants. Le premier responsable de la wilaya avait même montré du mécontentement, du fait de la qualité de l’accueil et des prestations jugées déplorables au point de suspendre la responsable de garde. Le wali avait alors instruit le directeur de la santé pour donner un sérieux coup de fouet dans son secteur afin de pallier les carences et améliorer, par conséquent, la prise en charge des malades, d’autant plus que le secteur a bénéficié ces derniers temps d’un lot d’équipements, à savoir un scanner, 15 ambulances médicalisées dont 5 dans le cadre du Samu.
Mourad Benameur

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable