Actualités : POUR FAIRE FACE À D’ÉVENTUELS CAS DE GRIPPE PORCINE
L’Algérie installe un comité ad hoc


La réunion consacrée à l’examen de la situation née de la propagation de la grippe porcine, qui s’est tenue hier au siège du ministère de la Santé, s’est soldée par l’installation d’un comité ad hoc chargé, selon le communiqué du ministère de la Santé, de «suivre l’évolution de la situation de cette maladie infectieuse au niveau international et de proposer les mesures à prendre au niveau national en termes de prévention et de dispositif de lutte».
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Le département de Barkat se veut rassurant, signalant que «le comité a pris, sur la base du principe de précaution, un certain nombre de mesures urgentes relatives à la surveillance épidémiologique et de préparation à la mobilisation, si nécessaire et en fonction de l’évolution épidémiologique internationale, du dispositif de lutte contre de pareilles maladies». Ne cédant pas à la panique, le ministère de la Santé signale que «tous les moyens nécessaires à la lutte contre cette épidémie sont disponibles en Algérie et que tout en restant sereins, toutes les mesures indispensables seront prises au moment opportun». Hier, l’OMS avait averti que les contrôles aux frontières n’étaient pas une solution efficace. L'Organisation mondiale de la santé a indiqué, en effet, que «les contrôles sanitaires aux frontières, notamment par des caméras thermiques dans les aéroports, ne marchent pas pour détecter des passagers contaminés par le virus de la grippe porcine ». Selon l’OMS, «si une personne a été exposée au virus ou a été contaminée, elle ne présentera pas forcément de symptômes à l’aéroport. La surveillance de la fièvre par des caméras thermiques ne détecte pas les personnes qui sont encore en phase d'incubation de la maladie». L’OMS avait relevé, lundi soir, d'un cran son niveau d'alerte en prévenant que plus aucun pays n'était à l'abri de la grippe porcine évoquant la possibilité d'une pandémie «en raison de la transmission avérée du virus entre humains et de sa capacité à provoquer une flambée épidémique locale». Hier, la grippe porcine continuait de se propager à travers le monde. Au Mexique, foyer de l'épidémie, le gouvernement a annoncé un bilan aggravé de 152 décès imputables à la grippe porcine, dont 132 sous réserve de confirmation. Aux Etats-Unis, 44 cas confirmés de grippe porcine ont été décelés dans cinq Etats : New York, l'Ohio, le Kansas, le Texas et la Californie. A New York, 28 élèves d'une école privée sont atteints. Au Canada, six cas avérés de grippe porcine sont déclarés. En Grande-Bretagne, deux personnes hospitalisées en Ecosse sont les premiers cas confirmés de grippe porcine, alors que sept autres parmi les 22 ayant été en contact avec elles, ont développé de légers symptômes non confirmés pour le moment comme des cas de grippe porcine. En Espagne, le ministre espagnole de la Santé a annoncé qu'un deuxième Espagnol de retour du Mexique était infecté par la grippe porcine. Il faisait partie de 26 cas suspects recensés lundi soir. L’Europe est en état d’alerte au moment où la pandémie menace sérieusement le monde.
N. I.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable