Sports : PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DES FÉDÉRATIONS SPORTIVES NATIONALES

L’an deux mille neuf et le 27 du mois d’avril s’est tenue, en présence d’un huissier de justice, une assemblée générale des présidents des fédérations sportives nationales, élargie à d’autres membres statutaires de l’assemblée générale du COA, en vue de constater les dérives graves orchestrées par l’instance sortante du Comité olympique algérien et de prendre les mesures appropriées qui sont de nature à faire sortir le mouvement sportif national de la crise désastreuse qu’il traverse.

Après avoir désigné parmi les membres non-candidats le bureau chargé de conduire les débats et adopté l’ordre du jour, les participants ont d’abord passé en revue les décisions prises les 18 et 21 avril 2009. Ils ont déploré, à cet égard, l’obstination du président sortant du COA dans son refus de reconnaître toute légitimité aux fédérations nouvellement élues, ainsi que son rejet catégorique des résolutions prises les 18 et 21 avril 2009 par lesdites fédérations allant même jusqu’à faire des déclarations mensongères à la presse pour dire que certaines d’entre elles ont été suspendues par les fédérations internationales, et ce, dans le seul but de les exclure de l’AGE du COA. Les participants ont déploré également le fait que le bureau exécutif sortant du COA, malgré l’expiration de son mandat, ait décidé de retenir des candidatures sans en référer aux fédérations concernées, seules habilitées à mandater les personnes intéressées, et que ce bureau exécutif s’est limité à porter lesdites candidatures à leur connaissance par le biais du site web du COA.

Résolutions
Au vu de ces graves dépassements qui ont fait l’objet de débat, et par vote démocratique, les participants ont décidé ce qui suit :
1. Retrait de confiance au président sortant du COA ainsi que de toute prérogative d’agir en qualité de président en exercice du Comité olympique algérien.
2. Rejet des résolutions antistatutaires adoptées le 9 janvier 2009 à l’effet d’assurer à leurs auteurs une réélection à tout prix.
3. Mise en place d’une commission de candidature présidée par le représentant du CIO en Algérie, M. Mustapha Larfaoui, en vue d’organiser l’AGE dans les conditions de sérénité, de respect des dispositions réglementaires et de transparence requis.
4. La dénonciation du mode de désignation des candidats dont la liste a été rendue publique sur le site web du COA sans consultation préalable des fédérations concernées.
5. Les fédérations présentes à cette réunion décident à l’unanimité de ne pas prendre part aux travaux de l’assemblée générale élective prévue, sans concertation préalable, le jeudi 30 avril 2009 par le président sortant du COA. Les participants décident enfin de ne reconnaître aucune instance dirigeante du COA qui ne soit l’émanation régulière des fédérations sportives nationales. Elles appellent la famille du sport et les pouvoirs publics, chacun en ce qui le concerne, à dénoncer et à tirer les conséquences de tels agissements qui sont contraires à l’éthique, la déontologie et à l’esprit de la charte olympique. Elles décident, enfin, de transmettre une copie du présent procès-verbal au représentant du CIO en Algérie aux fins utiles. Suivent les signatures dans les feuilles ci-annexées.
Fait à Alger, le 27 avril 2009
P/ les participants, le président de séance M. Chekroun Abdelkader

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable