Actualités : ABDELAZIZ BELKHADEM CONFIRME
Bouteflika effectuera une visite d’État en France


Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a bien l’intention d’honorer l’invitation de son homologue français pour une visite d’Etat en France. «Le président a accepté le principe d’une visite d’Etat en France», a affirmé hier Abdelaziz Belkhadem qui a animé une conférence de presse en sa qualité de président de l’Alliance présidentielle.
Sofiane Aït Iflis - Alger (Le Soir) - Belkhadem, qui présidait hier une réunion d’évaluation de la campagne électorale menée par l’Alliance présidentielle en faveur du candidat Bouteflika, a précisé toutefois qu’aucun calendrier n’a été arrêté pour cette visite. Il a considéré que cela relevait du ressort de la diplomatie. Rappelons que la spéculation médiatique a évoqué le mois de juin prochain comme période où devrait être effectuée cette visite. Par ailleurs, et profitant de l’opportunité de ce rendez-vous médiatique, Belkhadem a démenti l’assertion qui a voulu que Ouyahia et lui ont été sommés par le président Bouteflika de choisir entre la responsabilité partisane et la fonction gouvernementale. «Le président Bouteflika n’a pas reçu Ouyahia et Belkhadem pour leur dire de choisir entre le gouvernement et leurs partis. C’est faux», a-t-il tenu à signifier. Evidemment, Belkhadem est contre la dissolution de l’APN revendiquée par, notamment, Louisa Hanoune. «On est contre la dissolution de l’Assemblée pour au moins trois raisons. D’abord, l’Etat algérien ne commence pas aujourd’hui pour mettre en place une Assemblée constituante. Ensuite, on est majoritaire au niveau du Parlement et donc nous n’allons pas nous faire hara-kiri et, enfin, il n’y a pas de crise qui inciterait à cette dissolution».
S. A. I.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable