Régions : HÔPITAL DE MAHDIA À TIARET
Bientôt un scanner et un service d'hémodialyse


Considérée comme l’une des plus importantes structures sanitaires de la wilaya de Tiaret, l’établissement public hospitalier (EPH) de Mahdia bénéficiera bientôt d’un lot d’équipements médicaux jugés indispensables pour les nombreux malades qui affluent, à longueur de journée, des quatre coins de cette région.
Acquis au titre du budget de la direction de la santé, ces équipements consistent, selon Ali Cheikh Abdelkader, directeur de cet hôpital, en un scanner ultra moderne, ce qui apportera un grand réconfort aux malades contraints très souvent à parcourir de longues distances pour faire cet examen. Selon le même responsable, les procédures administratives quant à l’acquisition de ce matériel, notamment la publication de l’avis d’appel d'offres, sont en voie de finalisation, ce qui laisse supposer que la réception de cet appareil médical se fera avant la fin de ce semestre. Les insuffisants rénaux, pour leur part, devraient aussi se réjouir de la mise en fonction prochainement d’un service d’hémodialyse doté de pas moins de six générateurs, sachant que Mahdia et les localités limitrophes comptent quelque 12 malades nécessitant de tels soins. Ce renforcement vient en effet s’ajouter aux différentes opérations de réhabilitation et d’équipement qu’a connues cet hôpital, plus particulièrement celle ayant déjà touché, entre autres, le service de radiologie et le bloc opératoire, permettant ainsi à ladite structure d’offrir une meilleure qualité de prestation, d’autant qu’elle compte six services dont celui de la chirurgie hommes et femmes, la médecine interne, la pédiatrie avec une unité néonatale suffisamment dotée et un hôpital de jour. En matière d’encadrement, outre des praticiens généralistes, on y trouve près de dix spécialistes. Touts ces atouts ont été mis à profit par cet établissement de 240 lits pour enregistrer, ces derniers temps, une baisse sensible d’évacuation de malades vers les autres structures. L’ouverture d’une annexe pour la formation paramédicale au profit de pas moins de 25 agents techniques de santé (ATS) est l’autre point à signaler au titre des efforts consentis par cet établissement hospitalier, qui enregistre, faut-il le préciser, une moyenne quotidienne de 100 consultations et cinq à six interventions chirurgicales.
Mourad Benameur

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable