Sports : COUPE DE LA CAF (1/8e DE FINALE-BIS, ALLER), DEMAIN SOIR (20H) AU STADE DU 8-MAI-45 :
ES SÉTIF - DJOLIBA AC
Un dur morceau pour les Sétifiens


Prévue initialement à Bamako, la rencontre aller entre l’ES Sétif et Djoliba AC, comptant pour les matchs barrages des poules de la Coupe de la Confédération africaine, se jouera finalement demain soir à Sétif. En effet, après le tirage au sort, jeudi dernier, les dirigeants de l’Entente de Sétif, sur instruction de la FAF, ont saisi la Confédération africaine de football (CAF) pour exprimer le désir de jouer le match aller à Sétif. Une décision qui a été entérinée par la CAF après l’accord du club malien.
Un choix difficile que l’ESS pourrait regretter en cas d’échec. Les Noir et Blanc sont donc tenus de faire un excellent résultat au 8-Mai-45 avant le match retour à Bamako, surtout que ces derniers gardent toujours en mémoire leur cinglante défaite en Angola qui a failli les faire éliminer de la compétition.
Plus droit à l’erreur
Depuis son arrivée à la tête de la barre technique, l’entraîneur sétifien Ali Mechiche a axé son travail sur la remobilisation de l’équipe après une période difficile. Les coéquipiers de Metref n’ont plus droit à l’erreur. A commencer par le match de demain soir. Rien à voir avec le championnat, avec un match à deux «rounds», là où les Noir et Blanc n’ont pas été à l’aise ces derniers temps. Mot d’ordre : réussir sur le plan africain après l’échec enregistré en Coupe arabe et en Coupe d’Algérie. Il faudra négocier le match retour, dans deux semaines, avec assurance. C’est donc le classique stratagème à mettre en application : marquer des buts et éviter d’en encaisser.
Une attaque décimée
Il n’y aura pas Ziaya demain soir. Il n’y aura pas également Hemani ni Seguer. Tous les trois sont suspendus pour cette rencontre. On s’attend donc à une attaque newlook. Djediet jouera peut-être comme avant-centre et sera épaulé par Hadj-Aïssa et Ambane. En milieu, Lemouchia, Belkaïd et Bouazza se retrouveront encore une fois. Ils ont l’obligation de mieux faire, car on devrait voir l’ESS essayer de varier ses attaques et poser le jeu. Le Djoliba sera prudent et jouera la défense. Quant à la défense sétifienne, Laifaoui et Dis devraient revenir et reconstituer la charnière centrale. Raho occupera, quant à lui, son poste de prédilection, à savoir le flanc droit. Le flanc gauche restera en ballottage entre Aksas, Yekhlef ou Benchadi.
Ne pas encaisser de but
L’Entente de Sétif devra marquer le plus de buts possible et ne pas en encaisser, ce qui n'est pas évident face à une bonne équipe malienne. Ce qui compte le plus, c'est de se mettre à l'abri en prévision du match retour, et les Sétifiens en sont avertis. Djoliba du Mali ne sera pas facile à manier à Bamako et un résultat étriqué au 8-Mai- 45 ne fera que compliquer la tâche des Noir et Blanc au retour. Les mêmes sétifiens ont appris à voyager mais ce n'est guère suffisant surtout quand on connaît les aléas du football africain.
Un adversaire déterminé
Le Djoliba de Bamako, redirigé en tour de cadrage de la coupe de la CAF après son élimination en Champions League africaine par les Zambiens de Zesco United, n’a plus droit à l’erreur s’il veut jouer les matchs de poule de la Coupe de la CAF. Ce dernier va certainement vendre sa peau au match aller à Sétif pour ramener un résultat probant. Les Maliens sont conscients de la tâche qui les attend à Sétif. «L’important c’est d’aller faire un résultat en Algérie. Je pense que ce serait un match de rachat pour nous surtout avec la débâcle en Ligue des champions. Il s’agit de jouer pour la qualification et l’heure n’est plus aux calculs», a affirmé Alou Badara Diallo Conty, l’entraîneur du Djoliba.
Imed Sellami

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable